Fête du Bicentenaire à Madagascar

Madagascar a fêté le bicentenaire comme les autres pays. Tout le monde l’attendait depuis un moment. Chaque communauté a eu sa façon de vivre cet événement: dans les paroisses,dans les écoles et dans  les autres lieux de travail. Sœurs et associés ont eu beaucoup de réflexion, récollection et réunion.

Pour Notre-Dame, nous avons eu une messe d’ouverture au début de l’année et une messe de clôture lors de la manifestation culturelle de fin d’année « Notre-Dame en Fête » .  Nous avons organisé un tournoi intitulé  » Tournoi  du Bicentenaire’, dans lequel parents, enseignants, et élèves ont beaucoup participé à des matchs ( foot, basket) et athlétisme, du début à la fin de l’année scolaire. La remise des coupes et des diplômes se déroulait aussitôt de la messe de clôture  de l’année scolaire . Comme vous voyez sur les photos, chaque classe, de la maternelle, à l’université a préparé une danse ou un chant.

Le noyau de la fête était le dimanche 26 août 2018. La veille, les élèves de la classe de première ont joué un extrait du film du Père MONNEREAU: de la naissance de la congrégation en France jusqu’à l’appel des sœurs à Majunga par Monseigneur BATIOT.

Il y avait du monde de la veillée jusqu’au dimanche toute la journée: amis de loin ou de près , parents, associés, paroissiens,  religieux (ses), prêtres, évêque et sœurs des sacrés-cœurs étaient venus nombreux pour marquer leur amitié et leur collaboration avec nous dans la cathédrale de Majunga, là où a été enterré Monseigneur BATIOT, d’origine vendéen ; celui qui a appelé notre congrégation à travailler dans son diocèse. Tout le monde était dans la prière, dans  la joie et dans  l’espérance. 5 sœurs sont jubilaires : 60 ans de vie religieuse pour Elisabeth MARCHAND, 50 ans pour Christine RAZANADRATSIMA  et 25 ans pour Yolande ZARALAHY, Léoncine RAZANAMARO et Alexise MAEVASOA. Deux sœurs  ont prononcés leurs vœux perpétuels: Julia et Larisse.

Nous avons rouvert  la communauté de Fénérive-Est après une absence d’une dizaine d’année. Deux sœurs vont habiter dans l’ancienne maison.C’est toujours le fruit du bicentenaire. Lors de la grande célébration à Fénérive-Est, trois sœurs ont prononcé leurs vœux perpétuels: Victoire, Ratancia et Christine Les chrétiens de Fénérive-Est étaient contents de ce retour . C’est la grâce de Dieu.

Sr  Carole

Corps et Prière

Un week end pour se pauser, se reposer .

Un week end avec Marie à l’approche de l’Avent .

Un week end pour accueillir la Parole de Dieu avec tout notre être .

– Temps de prière

– Temps de silence

– Temps d’accueil de la Parole de Dieu

– Temps de partage

Un weekend pour nous aider à unifier nos vies .

Viens et tu verras

Du nouveau à la Maison mère des Sœurs des Sacrés-Cœurs, à MORMAISON !

Dans le parc, au lieu et place d’une construction ancienne, un bâtiment neuf dresse ses façades, ouvertes à la lumière. Là va s’ouvrir, en janvier 2019, la RÉSIDENCE  l’ ISSOIRE, du nom de la petite rivière qui chemine, toute proche.

Alternative entre le domicile et l’EHPAD, elle est ouverte à des laïcs désirant un cadre de vie sécurisant et convivial, en lien avec la communauté des sœurs. Avec cette Résidence, nous sommes dans la ligne de notre charisme et de l’Alliance Mormaison, pour  l’accompagnement et le service des personnes âgées.

Des Portes Ouvertes sont prévues vendredi 16 novembre de 14h à 18h et samedi 8 décembre de 9h30 à 12h. Venez nombreux.

Découvrez le tract de présentation en cliquant ici

Les anges de l’éducation… le nouveau show musical

Vous les avez encouragés et applaudis l’année dernière dans le show « L’Hôtel du Coeur » pour le bicentenaire de la Congrégation, revoilà nos 35 jeunes sur la scène de l’Amphithéâtre Réaumur à La-Roche-Sur-Yon.

Après la thématique de « l’accueil de tous », voici celle de « l’addiction aux réseaux sociaux et le harcèlement » qui résonne au quotidien chez nos chers ados. Ils comptent sur vous le 27 novembre à 20H15 pour les soutenir dans ce challenge et… FAITES DU BRUIT !!

 

Pour réserver : https://www.helloasso.com/associations/comedie-musicamp/evenements/les-anges-de-l-education-la-roche-sur-yon-27-novembre-20h15

Show Musical « LES ANGES DE L’ÉDUCATION » du Comédie Musicamp. 35 jeunes sur scène !

Une grosse panne d’Internet sème la panique dans la ville d’Adocity puisque tous les jeunes connectés ne peuvent vivre sans leurs écrans. Les adultes vont être totalement dépassés par la colère des jeunes, d’autant que la méchante CRIS DADO va sauter sur l’occasion pour refaire surface et tenter d’accentuer le gouffre qui sépare les jeunes des adultes. La situation est totalement désespérée, il faut donc faire appel aux ANGES DE L’ÉDUCATION. Nos ANGES vont devoir se dépasser pour inculquer leurs valeurs d’antan, mais toujours actuelles, à ces jeunes accrocs aux réseaux sociaux, harcelés et manipulés par CRIS DADO et ses sbires : les Hackers.

Quelles sont les méthodes et les valeurs que vont véhiculer les ANGES ? Parviendront-ils à désintoxiquer et à protéger nos jeunes ?
L’apaisement sera-t-il de retour sur Adocity ?…

Je suis une « petite soeur de Mormaison »

La fête du bicentenaire de notre Congrégation est terminée.

Que reste-t-il dans mon coeur de 86 ans ? …

Un immense bonheur !

Cet arbre de 200 ans reste vert et vigoureux. Il porte des fruits merveilleux là où l’on n’y croyait pas.

Cela me redonne une certaine jeunesse. Des soeurs m’ont montré le chemin et, après moi, d’autres le continueront, d’une autre façon sans doute.

A 11 ans, je connaissais seulement le nom de Dieu, mais pas l’amour infini de son coeur. C’est Soeur Adèle, par sa façon de vivre, qui m’a fait découvrir sa tendresse infinie. Et c’est sûrement par elle que je suis devenue Soeur des Sacrés Coeurs.

Cette année, j’ai vraiment davantage pris conscience de la vie de notre Congrégation avec ses forces et ses limites. Cela m’a stimulée dans ma vie intérieure et mes relations fraternelles.

J’ai admiré la foi et l’audace de nos jeunes Soeurs. Je les remercie de tout coeur. Elles m’ont entraînée dans leur tourbillon de vie et de foi en l’avenir (comédie musicale). Avec joie, elles m’ont offert la joie de retrouver la vraie source de joie.

Oui, je suis une « petite soeur de Mormaison », heureuse et je remercie le Seigneur pour tout ce qu’Il a fait de beau et de bon dans le coeur de chacun : enfants, jeunes, familles et personnes âgées.

Merci à nos responsables et aux jeunes soeurs.

Sr Paulette Benoit

Quatre jours en chemin…

Quatre jours en chemin… à Bourgenay.
Quatre jours en chemin… avec les sœurs de Mormaison et Brigitte.
Quatre jours en chemin… avec Abraham, Jean-Baptiste, Marie, et en Eglise.
Que de joies partagées sur ces quatre journées !

L’occasion de prier, de chanter, de danser autour du feu de la Saint Jean, de découvrir la terre, de gestuer la Parole, de se détendre, de méditer, de s’entraider, de rire… Et l’occasion de belles rencontres ! Nous venions de Vendée ou de plus loin, nous venions pour une journée, deux, trois ou quatre, nous venions  marcher.
Il n’y a pas de chemin tout tracé, le chemin se fait en marchant.

Je suis venue marcher.
Marcher en silence…
Marcher et écouter. Ecouter le bruit de mes pas, écouter la nature, écouter aussi ce qui se déplace en moi, à la lumière des textes proposés, écouter ce que le Christ me dit.

Marcher ensemble…
Marcher et ajuster mon pas au tien, parce que tu vas plus vite ou bien parce que tu as besoin d’un rythme plus lent. Marcher ensemble, guidés par le GPS de l’Esprit.

Marcher…
Simplement un pas après l’autre.

Ralentir, pour se donner l’occasion de vivre pleinement chaque pas, chaque instant.

Après avoir pris le temps de vivre amicalement avec moi-même, avoir respiré et repris haleine, je rentre rechargée. Je rentre motivée pour continuer ce chemin, « sereinement présente à chaque réalité, aussi petite soit-elle » (Pape François. Laudato Si).

Je t’invite, à ton tour, à prendre le temps d’une pause… sur ton chemin.

Marie-Emmanuelle

Lorsque nous nous sommes retrouvées en file indienne, en silence, sur le petit sentier qui longeait la mer, j’ai compris ce qui m’était  donné de vivre.

Et en respirant à pleins poumons l’air iodé de cet environnement marin et le parfum des œillets  maritimes qui recouvraient la dune, j’ai accueilli la beauté de la création.

Je fixai les yeux sur la mer regardant sans me lasser le soleil qui dansait sur les vagues. Toute mon enfance m’est revenue, souvenirs de mes parents qui avaient su me faire goûter la beauté de ce lieu.

A la première étape, assise à l’écart, j’ai médité avec les textes qui m’avaient été remis… J’ai remercié le Dieu Créateur pour tant de beauté et de bonheur.

Anita