Les bienfaits des échanges intergénérationnels ! (France)

Une ouverture vers l’extérieur, en favorisant les relations intergénérationnelles. Quelle richesse !

Les soeurs ont eu la joie d’accueillir tout au long du mois de mai, des enfants venus de toute la Vendée, pour continuer leur préparation vers la profession de foi, 1ère des communions ou tout simplement pour venir s’entrainer pour chante mai.  De très beaux moments conviviaux de partages, témoignages, prières ont été vécus ensemble. Les soeurs apprécient beaucoup ces temps avec les enfants. Ce lieu si beau, remplis de tant d’histoire, de paix se veut  lieu de richesse et d’ouverture au monde. Quels bienfaits ces rencontres intergénérationnelles peuvent apporter à tous. C’est une vrai richesse qui demande à être développée.

Sandrine Thomas, assistante de communauté à la Maison mère

Nouvelles de la Maison de Retraite « LES VAYSSES » En route vers l’avenir…. (France)

Le mercredi 8 juin 2022, les sœurs de la communauté des VAYSSES à MAURIAC se sont associées à un temps festif de la Maison de Retraite qui s’est déroulé en deux temps :

  • Le matin à 10 heures 30, une messe autour de notre Evêque, Monseigneur NOBLOT a donné « le ton » à cette journée. Etaient conviés les résidents, les familles, les amis, les anciens membres du Conseil d’Administration et de l’Association de la Maison de Retraite « Les VAYSSES », ainsi que plusieurs membres de l’Association « Chemins d’Espérance », dont Monsieur FINOT son Président et le Directeur Général, Monsieur PRIM.

Cette messe d’Action de Grâces en ce temps de Pentecôte, fut un beau moment pour célébrer l’entrée officielle de la Maison de Retraite « LES VAYSSES », dans l’Association « CHEMINS D’ESPERANCE », qui depuis le 1er janvier 2022 est chargée de la gestion de l’établissement.

Extrait de l’homélie de Mgr NOBLOT : « Si vous avez nommé cette association « CHEMINS d’ESPERANCE », c’est bien que nous sommes en route, nous ne sommes pas arrivés et quel que soit notre âge. Si nous sommes vivants, c’est que Dieu attend quelque chose de nous. Il attend que nous restions en mission par nos sourires, par nos mots, par nos engagements associatifs ou professionnels, par notre prière. L’Esprit de Dieu habite en vous. »

  • L’après-midi à partir de 14 heures 30, nous étions tous réunis pour l’inauguration du jardin thérapeutique, baptisé « JARDIN D’ADELE », en souvenir de la première Supérieure Générale des Petites Sœurs des Malades, Adèle RAOUX (1825 – 1906). Cette inauguration s’est déroulée en présence des représentants des fondations et entreprises partenaires, des autorités civiles, en particulier Madame ZANCHI, maire de MAURIAC et le Président du Département, Monsieur Bruno FAURE, pour le dévoilement de la plaque inaugurale.

Le journal La Montagne note : « …. ce jardin va pouvoir s’ouvrir aux ateliers d’équilibre en petits groupes, tous les quinze jours durant deux heures, avec une animatrice et une psychomotricienne pour encadrer les personnes âgées autonomes et leurs familles… De plus, précise Monsieur Mathieu FRAYSSE, directeur de l’établissement, l’idée est que le public, les écoles en profitent également, c’est notre projet futur… ».

La journée s’est clôturée autour du verre de l’amitié, accompagné par un accordéoniste de talent… Résidents et invités ont pu esquisser quelques pas de danse et manifester, au terme de cette journée, leur confiance en l’avenir conscient d’écrire une nouvelle page pour les résidents et  la Maison de Retraite « LES VAYSSES ».

Sr Irène C.

Un trio de centenaires à la Maison mère des sœurs de Mormaison (France)

Année 1922. La Vendée s’enrichit de nombreuses naissances, dont celles de trois petites filles : Madeleine Cougnaud à Venansault ; Hélène Liaigre à la Flocellière  et  Marie-Josèphe Rapin  à St Michel  Mont  Mercure.  Leurs  parents n’imaginent sans doute pas ce que sera leur longévité ni leur itinéraire de vie. Or, toutes les trois franchissent allègrement, cette année 2022, la dernière marche d’un siècle d’existence et dans des conditions  physiques plutôt  satisfaisantes si on en juge par leurs capacités à tenir  solidement debout, à sourire malicieusement et, pour l’une d’elles, à “briller sur les planches”. Quant à leur parcours professionnel et leur choix de vie, ils présentent bien des similitudes. Toutes les trois ont œuvré des années dans l’enseignement, assurant ainsi instruction,  ouverture au monde, éducation chrétienne. Étape importante  à laquelle il faut ajouter les nombreuses années de retraite active. Toutes les trois sont entrées dans la congrégation des sœurs des Sacrés Cœurs de Jésus et de Marie (dites sœurs de Mormaison) et ont ainsi vécu dans plusieurs communautés, en France ou ailleurs. Leurs routes se sont donc évidemment croisées avant de se rejoindre à la communauté de la Maison mère où leur discrétion, leur sérénité ou leur humour participent à “l’ambiance”  du quotidien.

Ce vendredi 10 juin, y’a d’la joie dans notre grande maison où se déroule une première  manifestation  festive réservée aux religieuses de la  congrégation. En attendant, pour nos trois sœurs centenaires, une fête familiale pour chacune d’elles.

Au programme de cette rencontre à la Maison mère, une messe d’action de grâces. Comment ne pas remercier le Seigneur, avec grande joie, pour 300 années animées par l’Esprit de Celui qui, un jour a appelé Madeleine, Hélène et Marie-Jo ! Présidée par le père Henri  Cougnaud, frère de sœur Madeleine, la célébration comportait,  bien sûr, une homélie. Portée par une voix qui pouvait  traverser les oreilles les plus obstinées, elle a donc été écoutée, entendue et suivie de quelques commentaires sur le contenu, qualifié  de “profond” et le style “très concret”. Un regard affiné sur la vraie vie finalement, la nôtre.

Mais pas de fêtes sans repas. À  table, 80 convives – dont  les supérieures générale et provinciale et les sœurs de leurs conseils – servis avec gentillesse par le personnel de la Maison. Chants, poésies, remerciements, applaudissements dans cette immense salle où sur un mur figuraient les photos des trois centenaires et… de leurs deux aînées : sœur Agnès Griffon, 102 ans et sœur Anne-Marie Doré, 107 ans, présentes au repas. Un beau clin d’œil aux nouvelles centenaires !

Sr Marie G

Fête du Sacré Coeur (France)

La fête du Sacré Coeur est toujours l’occasion de célébrer l’Amour de Dieu pour chacun de nous dans une ambiance joyeuse et fraternelle… Venez nous rejoindre pour la célébration du vendredi 24 juin à 18h, église du Sacré Coeur à La Roche sur Yon.

Ps : certains d’entre nous poursuivront par le concert de Glorious à 20h aux Oudairies… il reste des places !

A bientôt !

Sr Anne-Lise

Départ en retraite ! (France)

Voilà sept ans que je suis arrivée au Foyer La Louisiane. Première directrice laïque, j’ai pris la suite de Sœur Nadia. Ce fût sept années très riches en rencontres, en échanges avec les étudiantes et dans la découverte de la vie des sœurs. J’ai aussi appris comment fonctionnait un foyer d’étudiantes.

J’ai apprécié travailler avec les membres de l’association : ils m’ont fait confiance et ils ont toujours été là pour me soutenir.

Les portes ouvertes étaient l’occasion de rencontres avec les familles, de discuter, de rassurer. J’ai pu découvrir aussi le fonctionnement des établissements universitaires.

Être à l’écoute a été un rôle important durant ces années !

Dans la gestion de cette grande maison, je suis allée de découvertes en découvertes, il a fallu se « retrousser les manches » pour changer les ampoules, déboucher les lavabos, revisser des poignées de porte, faire la vaisselle…

C’est la diversité de tout cela qui m’a permis de m’épanouir dans cette mission. Et c’est avec plaisir que je transmets le flambeau à Aurélie Terrien, je lui souhaite bonne route !

Marie-Renée

Marie-Renée, la congrégation te remercie pour ton travail au service des jeunes et du Foyer de la Louisiane !

Inauguration de la chapelle de Bourgenay (France)

Ce samedi 4 juin c’est vers Bourgenay que convergent nos chemins. Après plusieurs mois de restauration, perturbée par la pandémie, la chapelle est à nouveau ouverte au public et transformée tout en gardant son architecture originelle et sa spécificité. Plus claire, plus lumineuse, plus propre, elle enchante les visiteurs.

Les travaux ont été menés par l’entreprise Laurent (de La Mothe-Achard), des jeunes de la Maison Familiale Rurale de Talmont-Saint-Hilaire et M. Marc Suchot, salarié de la Congrégation, pour les statues.

Cette restauration a pu se faire avec le soutien de la Fondation du Patrimoine et de nombreux donateurs, amoureux de cette chapelle, parfois venus de loin. Notons en particulier la participation généreuse d’une dame de Belgique très attachée à ce site.

Quelques prises de parole ont permis de retracer brièvement l’histoire de ce lieu et de remercier les donateurs : sœur Martine Chaillot, supérieure générale de la Congrégation ; M. Patrick Nayl, délégué de la Fondation du Patrimoine pour les Pays de la Loire et Mme de Ponsay, déléguée des Pays de la Vendée de la Fondation du Patrimoine ; Mme Catherine Garandeau, adjointe au maire de Talmont-Saint-Hilaire, en charge de l’action sociale et de la solidarité.

Au terme de ces interventions M. Nayl a remis une plaque de la Fondation du Patrimoine à apposer sur l’édifice et un chèque symbolique de 40 457 €, somme des dons récoltés via la Fondation du Patrimoine.

La parole a également été donnée à M. Laurent, de l’entreprise restauratrice, qui a pu donner quelques précisions sur sa méthode de travail.

A l’issue de ces interventions la cloche de la chapelle a repris son service, sonnant à toute volée, et manifestant ainsi sa joie de voir revenir visiteurs et pèlerins.

Que par cette restauration la chapelle continue à être un lieu de recueillement, de culte paroissial et de pèlerinage fréquenté. Qu’elle continue à accueillir des concerts et activités culturelles.

Sœur Emmanuelle

https://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2022/06/IMG20220604133007.jpg
https://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2022/06/IMG20220604155108.jpg
https://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2022/06/IMG20220604153622.jpg
https://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2022/06/IMG20220604133112.jpg
https://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2022/06/IMG20220604151103.jpg
https://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2022/06/IMG20220604150425.jpg
https://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2022/06/IMG20220604153828.jpg
https://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2022/06/IMG20220604153226.jpg
https://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2022/06/IMG20220604151430.jpg
https://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2022/06/IMG20220604154941.jpg
https://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2022/06/IMG20220604145226.jpg
https://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2022/06/IMG20220604150955.jpg
https://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2022/06/IMG20220604155316.jpg
https://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2022/06/IMG20220604145029-R.jpg
https://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2022/06/IMG20220604154411.jpg
https://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2022/06/IMG20220604144712.jpg
https://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2022/06/IMG20220604151303.jpg
https://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2022/06/IMG20220604133045.jpg

Vide maison à la Louisiane le week-end des 21-22 mai 2022 (France)

« C’est pas que vous allez partir de la Louisiane ? » se sont demandé certaines personnes. Et nous d’évoquer la fermeture de communautés,  le partage fait par d’autres  d’objets ‘’endormis’’ au fond des armoires et des placards. Partager ces objets, leur donner une seconde vie, les honorer en quelque sorte en les rendant utiles à d’autres et contribuer aux besoins de notre Congrégation, tel était le projet… Nous avons voulu aussi que ces journées permettent la rencontre dans un climat de solidarité et de convivialité.

Pour la mise en œuvre de ce vide-maison, nous avons eu besoin des autres. Les gens du quartier, les amis, les sœurs… Ils ont réellement porté avec nous la préparation et  l’accompagnement de ces 2 journées avec beaucoup d’intérêt et d’entrain. Belle richesse que ces liens tissés et renforcés !

Les nombreuses personnes qui sont venues à la Louisiane ce week-end ont pu apprécier la quantité et la qualité des objets, se faire plaisir en dénichant une belle nappe, de beaux verres, un livre, un CD, une lampe, un tableau, un jouet, une malle, une poterie… un petit rien devant lequel « on craque »…. L’ensoleillement et  le calme du parc donnaient un air de vacances et le bar permettait de se rafraichir en dégustant une gaufre maison…

L’après-midi du second jour, le groupe d’animation de la Soulère « Olivier pi Fanie » nous ont réjouis terminant ce week-end dans une ambiance de fête.

                                                                  Les sœurs de la Louisiane

Mai, mois de Marie (France)

« C’est le mois de Marie, c’est le mois le plus beau », ce dit-on n’a fait mentir personne, cette année, à l’Epiardière. Sans compter que la nature s’est offerte à notre admiration, notre contemplation, le parc s’est rendu hospitalier.

Dès le 10 mai, le personnel soignant a eu la bonne idée d’organiser un barbecue pour les résidentes de l’EHPAD Esther Blé. Ce ne furent qu’exclamations : « ce qu’on est bien », « il n’y a même pas de vent », sans compter les appréciations gustatives et les « il faudra recommencer ». Les cœurs et les corps ont pris un bon coup de soleil, de gaieté, d’amitié…

Puis ce sont les enfants de l’école de Mormaison qui sont venus fêter Marie vendredi 20 mai. L’orage de la nuit avait bien un peu humidifié les pelouses mais c’était sans compter l’imagination des enseignants, tout le monde fut au sec.

Bien sur rien que le mot de Marie fait chanter les enfants puisque le nom Marie est aussi le verbe aimer disaient-ils dans leur chant. Il n’y a donc qu’un pas pour retrouver toutes les actions aimantes des mamans qui ont eu bien leur place dans le cœur des enfants pendant cette célébration. Les beaux bouquets laissés à Marie ont prolongé la joie et les sucreries distribuées à la fin étaient un bon fortifiant pour retourner à l’école avec entrain.

Sr Eliane M

Elle est magnifique ! (France)

Elle est magnifique ! Qui ? Quoi ?

La chapelle de Bourgenay a ouvert à nouveau ses portes depuis le 1er mai dernier.

Les travaux de restauration de la chapelle de Bourgenay sont terminés grâce aux nombreux donateurs. Il restera l’éclairage et quelques finitions ça et là…

Déjà les chants et les prières s’y élèvent et les flammes des lumignons témoignent des demandes continues à Notre Dame de l’Espérance.

Voyez avec ces quelques photos comment elle est magnifique !

La chapelle  est prête pour un temps d’inauguration officielle samedi 4 juin à partir de 14 h 30. Vous y êtes tous cordialement invités. Les sœurs des Sacrés Coeurs seront heureuses de vous y retrouver.

A très bientôt.

Pour les deux conseils, Sr Emmanuelle et Sr Anne