Bon anniversaire tante à ciel !

Quand on a 100 ans !

“Vieillissant, il fructifie encore, il garde sa sève et sa verdeur pour annoncer :  “Le Seigneur est droit…!”   (Ps 91)

                        À la Maison mère des sœurs de Mormaison, atteindre l’âge de 100 ans n’est pas rarissime. Pour sœur Agnès Griffon, ce samedi 27 juin était le Jour-J. Avec la communauté, elle célébrait la grâce inouïe d’avoir traversé un siècle. Sa naissance à la Boissière de Montaigu le dimanche 27 juin 1920, dans l’après-midi, a été saluée par les cloches de l’église qui annonçaient en même temps les Vêpres. CoIncidence ou … présage d’une longue existence ? Les deux, bien sûr !

Le samedi 27 juin 2020 fut donc un jour de fête simple et joyeuse, à l’image de sœur Agnès. Messe d’action de grâce à 11 H. Imaginez une centenaire entrant dans la chapelle de la Maison mère, une rose à la main et précédant le célébrant, avec comme seul support des pieds en bon état de marche !… La célébration s’est déroulée avec une assemblée “aérée”, respectant ainsi les règles sanitaires. Contraintes, désormais presque naturelles, qui ne semblent pas avoir troublé le climat d’une communauté priante et chantante.

Quant au repas qui a suivi, il a fait le bonheur des convives. Fraternel, délicieux à bien des égards : le menu (pas menu), le service souriant derrière les masques, la chanson ad hoc, le “discours” simple et chaleureux de la centenaire…

Une BELLE et BONNE journée qui a certainement gommé pour quelques heures des mois de confinement.

Sr Marie G

Bon anniversaire tante à ciel !

Ces vœux d’un petit neveu de sœur Agnès n’ont pas manqué de retenir mon attention ! Tante à ciel, qu’est-ce qui a bien pu provoquer ce surnom ? Agnès est une religieuse avec le témoignage chevillé au cœur, et n’a jamais dû prendre son engagement à la légère, elle aurait mérité le ciel ? Et plus loin : « 200 ans,  légendaire ! » et encore plus loin « du champagne ? »

Sr Agnès (100 ans) et Sr Anne-Marie (105 ans)

Tout cela est bien de la terre ! Si la bouteille a été bonne tout laisserait à penser que tante Agnès puisse entrer dans la légende… les idées fusent encore, et aussi vite que le bouchon de la bouteille, l’œil est bien allumé, de multiples centres d’intérêts, toujours un petit sentier vers l’autre… Autrefois, on chantait « la vie commence à 60ans ! » Là elle ne commence pas mais elle continue de s’épanouir. Et Agnès aime à redire    avec le poète  Tagore  « de nouvelles mélodies ont éclaté  dans mon cœur, et là où les vieux sentiers s’effacent, une autre terre merveilleuse apparaît ».

Pour Agnès ce 27 juin fut vraiment un beau jour pour naître au reste de sa vie ! Merci Agnès pour la joie partagée, la joie du don !

Sr Eliane M

Échos de la fête des Sacrés-Cœurs à Mahajanga

« Auprès du Cœur du Christ, le cœur humain reçoit sa capacité d’aimer » Saint Jean-Paul II.

 

De coutume, et pour appliquer ce que le chapitre nous dit ; les Sœurs des Sacrés-Cœurs de Mahajanga- ville et deux sœurs d’Ambatoboeny et Mandritsara ont fêté ensemble les Sacrés-Cœurs, dans la dignité et dans la joie, ici à Amborovy. Malgré le confinement qui continue à Madagascar, Sœurs, Associés et Personnels d’Amborovy ont été conviés à cette fête. Nous étions nombreux dans la chapelle de la communauté d’accueil, sauf quelques-unes qui assuraient la permanence à la clinique et à l’école. Nous étions dans la chapelle de l’Accueil, car il y avait déjà une retraite dans la grande chapelle. Tout le monde a bien participé à la cérémonie et a bien mis son uniforme.

Chaque communauté a apporté son repas du midi. Les membres du personnel étaient avec la communauté d’Accueil et la communauté de la province.

La liturgie de la messe a été préparée par nos jeunes en formation religieuse (Novices et Postulantes). Nous avons des jeunes qui chantent bien et juste. Quelles magnifiques voix. L’orgue a été joué par Monsieur Gilbert de l’École Notre-Dame. La cérémonie était belle et priante.

C’était le père JAOVORY, curé de la paroisse d’Amborovy, qui a célébré la messe. Il a insisté sur l’importance de cette rencontre entre famille des Sacrés-Cœurs. Il a parlé aussi du partage et de la solidarité envers les autres, surtout en ce moment de la pandémie. « Confinés comme nous sommes, nous sommes attirés vers la source ineffable de notre salut : les Cœurs de Jésus et de Marie. Même la mort ne peut pas avoir d’emprise sur nous, car elle a été vaincue sur la croix. L’amour que nous avons reçu de Dieu doit se traduire dans des actes de miséricorde que nous destinons à nos frères et sœurs, surtout envers ceux et celles qui sont les plus vulnérables ».

Aussitôt la messe, tout le monde a été invité à prendre le repas dans le réfectoire des sœurs. Des sourires et de joies animaient le monde. Merci pour les beaux gâteaux et la participation massive.

Carole, une sœur des Sacrés-Cœurs à Madagascar

Vive les « cache-bouches » !

L’Ecole Notre-Dame à Mahajunga est vraiment gâtée avec ses anciens élèves. Au mois de mai dernier, Madame VIRGINIE, membre de la famille de Sœur Elisabeth  MARCHAND, qui était pensionnaire à Notre-Dame en 1959, en a offert 650 (cache-bouches) pour les trois classes d’examen : C.M.II, troisième et terminale.

Hier matin, l’Association des Anciens élèves a fait une grande descente à l’École Notre-Dame pour distribuer encore des « cache-bouches » et du savon. Ils ont mis pour chaque masque le logo de leur association, et une grande écriture « N.D ». Comme membres de l’association, étaient présents le Chef de Région de Boeny, Monsieur Clavelah BAZEZY et 10 autres personnes.

Nous avons commencé les deux cérémonies par des petits discours : d’abord la directrice puis Madame VIRGINIE, Monsieur SIMON et le Chef de Région pour les anciens. Ils ont dit que de bons souvenirs reviennent en voyant cette école. La plupart ont de bonnes situations dans la vie quotidienne. Il y en a qui sont à l’étranger mais ils n’oublient jamais leur école d’origine. A Notre-Dame, ils ont un petit local pour des réunions etc. Nous n’avons pas oublié aussi l’École Sainte Marie qui a toute sa part.

Sr Carole, , directrice de l’École Notre-Dame (Mahajunga-Madagascar)

Prendre soin de la maison commune…

                               …Prendre en main  la vie  communautaire.

Après la récolte du riz, la communauté de la Clinique et Maternité Fanantenanana utilise sa rizière pour faire du jardin potager. Nous voyons sur la photo, les aspirantes qui sont en train d’arroser les brèdes, les salades, les tomates et les autres légumes. En dehors des activités du centre : soin, pharmacie, dentisterie, maternité, les aspirantes prennent le temps de s’occuper de leur jardin, chacune a son tour. Un grand MERCI à Sœur Madeleine TAVANDRA qui a eu cette initiative. C’est bénéfique, nous avons  de bons légumes et la nature est conservée.

Fête du Sacré-Cœur 2020

La période que nous venons de vivre n’a pas éteint la flamme de notre amour du Cœur de Jésus et l’approche du 19 juin a suscité notre souhait de célébrer cette fête avec les sœurs des communautés, les associé(e)s, les ami(e)s et la communauté paroissiale Jean XXIII à La Roche sur Yon.

L’église du Sacré-Cœur était tout indiquée pour cette rencontre et notre curé heureux de la proposition. Les deux communautés présentes sur la paroisse (Louisiane et Impasse des 3 Ponts) préparent la célébration eucharistique. Elle se veut joyeuse pour dire notre gratitude envers ce « Cœur qui a tant aimé les hommes ».

Nous serons unies à toutes les communautés de chacun de nos pays qui, ce même jour, fêteront l’amour de Dieu. De plus, deux événements d’Eglise, deux centenaires nous touchent aussi en cette année : celui de la canonisation de Ste Marguerite-Marie Alacoque et la consécration de la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre. Nous nous y associerons à notre manière. Bonne fête à tous.

Les sœurs de la communauté de la Louisiane

Mobilisées en République Dominicaine contre le Coronavirus

Durant cette période de confinement à Santiago de los Caballeros, trois activités spécifiques ont pu être réalisées: accompagnement spirituel et psychologique… et une attention à 10 familles en situations vulnérables.

Cela a pu se vivre par des dons de rations alimentaires aux familles du centre éducatif dans lequel je travaille .Ces aliments sont apportés par le Ministère de l’Éducation.   Les accompagnements se sont passés, comme partout, de manière virtuelle.  Et la troisième forme d’aide concrète a été par des rencontres avec les mesures de prévention contre le virus très malin.

Sr Eurelice TAVERAS FRIAS

http://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2020/06/IMG-20200603-WA0002.jpg
http://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2020/06/IMG-20200603-WA0003.jpg
http://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2020/06/IMG-20200603-WA0004.jpg
http://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2020/06/IMG-20200603-WA0005.jpg
http://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2020/06/IMG-20200603-WA0000.jpg
http://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2020/06/IMG-20200603-WA0001.jpg

Sr Eurelice nous envoie une vidéo du groupe des religieux pour la pastorale vocationnelle. En espagnol, elle nous donne l’occasion pour certain.e.s de réviser cette langue et pour d’autres de voir par les images, que les religieux.ses sont très mobilisé.es pour sensibiliser la population et les jeunes aux gestes et principes de protection en cette période de pandémie. Une manière aussi de témoigner de l’amour de Dieu, autrement ! Sr Anne

« Laudato Si » déjà 5 ans !

Et Patrick Richard nous offre une nouvelle chanson enregistrée par un collectif d’amis. Elle  reprend le titre et le thème de l’encyclique du pape François.  C’est une manière de nous associer à l’humanité pour prendre soin de notre environnement et de nos relations.

Préoccupations que notre dernier Chapitre a mis clairement en évidence.

Patrick Richard nous dit que chacun n’a pas à défendre que 4m2 de la planète, mais toute la planète !

Sr Martine Chaillot

La communauté de Soanierana Yvongo participe au combat contre la pandémie covid-19

La communauté de Soanierana Yvongo a répondu à l’appel du gouvernement par le travail de Sœur Delphine, responsable du Centre du Promotion Féminine et des aspirantes. Madagascar n’est pas en au-dehors  de cette pandémie. Depuis le 22 mars, date du premier cas présent dans l’île, trois provinces parmi les six sont touchées actuellement (Antananarivo, Toliary et Toamasina). Depuis la présence du Covid-19 dans l’île, le gouvernement demande aux sociétés de textiles de fabriquer des masques, et même encourage tous ceux qui peuvent coudre. Le but c’est que tout le monde ait un masque.

Alors, nos sœurs de Soanierana Yvongo ont pu participer à cette demande grâce à l’aide d’une association AMM. qui a fourni 500 mètres de tissu. Les sœurs collaborent avec toutes les couturières du village. Le résultat est impressionnant : elles ont pu coudre plus de 10 000 masques. Après avoir partagé aux élèves de toutes les écoles, l’équipe (préfet, maires, prêtres, pasteurs, religieuses) ont distribué les masques le jour du marché et cherchent à sensibiliser population. Sur des photos vous verrez ce travail et leur engagement jusqu’à expliquer aux gens l’importance de le porter !

Bravo !

http://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2020/05/WhatsApp-Image-2020-05-25-at-14.07.24.jpeg
http://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2020/05/WhatsApp-Image-2020-05-25-at-14.07.27-1.jpeg
http://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2020/05/WhatsApp-Image-2020-05-25-at-14.07.27.jpeg
http://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2020/05/WhatsApp-Image-2020-05-25-at-14.09.32-1.jpeg
http://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2020/05/WhatsApp-Image-2020-05-25-at-14.09.32.jpeg
http://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2020/05/WhatsApp-Image-2020-05-25-at-14.30.01-1.jpeg
http://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2020/05/WhatsApp-Image-2020-05-25-at-14.30.01.jpeg
http://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2020/05/WhatsApp-Image-2020-05-25-at-14.31.39.jpeg

Sr Marie-Francine à partir des échos de Sr Delphine et Sr Blandine

Renouvellement de voeux temporaires Sr Aude

Sr Aude a renouvelé ses vœux temporaires dans la congrégation des Sœurs des Sacrés Cœurs le 13 mai 2020. Elle veut nous partager quelques mots de son expérience… Merci à elle !                                                                                           

Comme un enfant tient la main de son père,
Sans bien savoir où la route conduit,
Comme un enfant, chantant dans la lumière,
Chante aussi bien dans la nuit.
Me voici, Seigneur !
Me voici comme un enfant   2x

[…] Aujourd’hui, est un jour spécial dans l’histoire de mon aventure avec le Christ au sein de la Congrégation.

L’affermissement de mon pas à suivre le Christ par le renouvellement de mes vœux. C’est une étape qui m’invite à :

  • Une transformation de ma personne pour être à l’image de Jésus et de Marie pour donner le meilleur de ma personne aux autres en continuant la route déjà commencée. Suivre Jésus-Christ, n’est pas une route facile. […]
  • Rendre service avec joie, car la vie communautaire et l’accompagnement sont des moyens qui m’ont permis de retrouver la vitalité afin de m’ouvrir davantage à l’autre, au cœur de notre mission. Être proche des jeunes dans l’accompagnement des aspirantes et des élèves dans le service de l’éducation. Une expérience qui m’a beaucoup aidée à devenir plus responsable et à grandir en maturité.
  • Rencontrer Jésus-Christ par le travail et la communion aux autres en particulier dans les sessions inter juniorat, les récollections, les retraites m’ont beaucoup aidée à vivre ma mission dans l’espérance et la confiance. La prière personnelle, lectio divina, prière communautaire sont un appui, une force pour marcher avec Jésus-Christ.

Aujourd’hui, Dieu me fait signe d’avancer, à faire route avec Marie, à risquer mon oui aux imprévus de Dieu. […]

Je bénis le Seigneur de m’avoir conduite vers la Congrégation des soeurs des Sacrés Coeurs dans laquelle j’ai trouvé des sœurs qui, de près ou de loin, veillent sur ma croissance spirituelle et morale.

Je rends grâce au Seigneur d’avoir permis au Père Stanislas de l’Ordre de Saint-Dominique d’être témoin de mon engagement. […]

Je rends grâce au Seigneur pour toutes les marques de soutien, de confiance et de conseils que je reçois de mes parents biologiques, mes proches et tout le peuple de Dieu pour mieux vivre mon engagement avec fidélité.

Pour terminer, je veux inviter mes sœurs et mes petites sœurs (jeunes professes, novice et postulantes) à réciter cette prière avec moi. Nous sommes des filles du même Père dans la Congrégation des Sacrés – Cœurs de Jésus et de Marie et nous devons œuvrer pour que notre groupe au Congo, grandisse pour le bien de la mission, au service de Jésus-Christ.

Brazzaville, 13 mai 2020

Sœur Aude MILANDOU

Nous pourrons porter aussi la prière qu’elle a écrite pour les vocations.

PRIÈRE POUR LES JEUNES EN FORMATION

« Dieu tout puissant, toi qui es le début et la fin, source de tout bien, permets l’arrivée de nouveaux ouvriers dans ton champ pour un monde meilleur.

O Seigneur, quand tu appelles, tu donnes à chacun une grâce particulière de te suivre.

A nous, qui avons accepté ton appel avec un cœur joyeux et libre, répands en nous l’Esprit Saint, qu’il guide nos pas et nous inspire à être des bons modèles pour que les jeunes entendent ton appel.

Remplis-nous de tes sept dons[i], afin que nous agissions sous ton inspiration.

Parle-nous dans le cœur à cœur, en éclairant notre intelligence humaine et spirituelle.

Que Marie, Reine d’Espérance, nous aide à rallumer la flamme de l’espérance, en suscitant le désir de vocation aux jeunes.

Fortifie Seigneur, ceux que tu appelles à ton service par l’engagement à la vie consacrée, pour qu’ils puissent faire naître dans le cœur des Hommes ton Amour, ta Paix et ta Sagesse dans le monde. »[ii]

Amen !

[i] Crainte de Seigneur, piété, de science, de force, de conseil, d’intelligence et de sagesse.

[ii] Sœur Aude MILANDOU, Sœurs des Sacrés – Cœurs de Jésus et de Marie_29 avril 2020.