Samedi 30 Avril, une journée exceptionnelle à la Porte du Parc !

Jour de préparation à la première des communions d’une quarantaine d’enfants de 9 à 11 ans du doyenné de Coutances, venant de l’école chrétienne de Guérard et des écoles publiques des alentours! Dès le début de l’année, les enfants s’étaient constitués en équipes d’affinités. Parmi eux, un enfant autiste, un peu remuant mais accepté avec sa différence. Education par le vécu! Chacun est précieux pour Dieu !

La matinée est orientée vers le Sacrement de la réconciliation : préparation dans la grande salle et confessions dans la chapelle avec 3 prêtres.

Le midi, les parents rejoignent les enfants avec le pique-nique.

Ensuite, détente dans notre beau parc ! Bien tentant de monter dans les arbres !

14h :  Eucharistie à la chapelle . Sœurs et parents y sont conviés ! Bien sûr, chants joyeux, bien rythmés ! Parmi eux, l’un donne tout le sens de la démarche : « Ouvrez vos cœurs ! Vous ne serez plus jamais seuls. Je vous donne ma vie. »

Retour dans la grande salle ! C’est là que nous sommes mises à contribution plus directement. Formation des six groupes avec 1 catéchiste et 1  sœur. Temps du témoignage ! « Comment notre première communion nous a mises en route et nous a aidées  pour vivre à la suite de Jésus ? »

Cet appel à témoigner est une première qui, selon le désir des catéchistes, se renouvellera.

L’échange dépasse rapidement la question posée. On peut deviner que selon la sœur et selon les questions des enfants, c’est très varié d’un groupe à l’autre !

Pour ma part, les toutes premières questions : « Pourquoi vous appelle-t-on sœurs ? Où avez-vous acheté votre croix ? Avez-vous vu des sœurs mortes ? Avez-vous des enfants ? » Qu’importe la question, c’est toujours l’occasion d’exprimer quelque chose d’important… Certaines sont étonnantes mais révèlent ce qui les habite et les perturbe.

Pendant ce temps, les parents se réunissent sur la pelouse pour réfléchir entre eux sur leur responsabilité de parents : joies, difficultés, accompagnement de leurs enfants.

Pour conclure, un bon goûter et  tout le monde repart joyeux et enrichi de cette journée !

Sr Chantal Lebouteiller

Au souffle de l’Esprit créateur…

Le 21 avril, environ 140 enfants sont arrivés à St Laurent sur Sèvre pour vivre l’Ecole de prière, une première expérience pour la plupart. Plusieurs dizaines d’adultes les avaient devancés pour installer tous les lieux. L’Esprit de service, d’entraide était déjà à l’œuvre dans les cœurs impatients.

Pour le niveau CE2, à plusieurs, nous avons imaginé pas à pas un décor sur la Création, puis accueilli et accompagné de jolies frimousses, témoins appelés à grandir dans la foi.

Célébrations adaptées autour de la lumière de la Parole de Dieu, partage en petite équipe, réalisations aidant à la prière (dizainier, icône sur verre de Saint François, dé pour la prière, mobile en origami, poteries et autres bricolages…), récréations et veillées (dont une avec un extrait du spectacle sur St François d’Assise qui se produira en novembre, à ne pas rater!) ont bien rythmé leurs journées et celles des animateurs. L’Esprit de louange s’est diffusé pendant les chants gestués. A l’oratoire, les enfants ont pu dialoguer dans le silence avec Dieu ou lire des vies de saints.

Emerveillement devant l’implication, la générosité vécues au service des enfants pour que ces 3 jours soient une expérience vivifiante (malgré l’absence regrettée de plusieurs responsables). Ecouter, guider, rassurer, consoler pour que chacun reparte paisible, heureux d’avoir surmonté son cafard…

Les enfants nous donnent de servir une proposition d’Eglise dynamisante. Ils sèment la joie et l’amitié. Ils ont soif de connaître Jésus et de participer. Le Seigneur se révèle dans leur attention à l’autre, l’Evangile gardé en mémoire, leurs réflexions : l’ancre d’un bateau rappelant à un enfant l’importance d’être ancré dans le Coeur de Dieu. Merveilles ! Merveilles ! Comme ils l’ont clamé avec enthousiasme !

N’hésitez pas à rejoindre cette aventure humaine et spirituelle, vous en sortirez édifiés !

Je rêve que les enfants puissent davantage rendre service et être acteurs en paroisse, il y a des talents insoupçonnés (dans mon équipe de 5 : une enfant ayant chanté un opéra, un autre qui dessine de façon incroyable, d’autres pouvant très bien lire ou faire la quête…). Quelle place leur offrir ?

Sr Isabelle Guyochet

Un vide-maison à la Louisiane ! (France)

Un vide-maison est organisé par la congrégation samedi 21 et dimanche 22 mai dans le parc de la Louisiane, 20 bis rue Charlemagne à La Roche sur Yon. De nombreux objets attendent une nouvelle maison pour continuer à être utiles : vaisselle, bibelots, outils de jardinage, jeux pour enfants, déco, malles anciennes, petit mobilier, objets religieux…

L’argent récolté aidera la mission de la congrégation… Venez nombreux !!

Samedi 21 mai de 10h à 18h

Dimanche 22 mai de 10h à 15h

Et aussi : Spectacle dans mon jardin avec Olivier pi Fanie Gautier de la Soulère. Au programme : contes, musique et chansons au son de l’accordéon diatonique et d’autres instruments. Une douce folie qui vous entraîne dans la fête !

Dimanche 22 mai à 15h, également dans le parc de la Louisiane. Entrée gratuite, ambiance assurée.

Et si on jouait au loto ? (France)

C’est ce qu’on a fait ce mardi 19 avril à la communauté Notre Dame de l’Epiardière. Autour d’une grande table nous avons pris place. Surprise ! Plus de boutons, mais de beaux cartons plastifiés avec des numéros issus d’une machine. Avec des crayons spéciaux, nous voici au travail. Et ce ne sont pas forcément les meilleures qui gagnent … place pour tout le monde. Les heureuses gagnantes reçoivent des lots :  des œufs au chocolat bien sûr, des jeux divers, etc.

Environ vingt-cinq résidentes y ont participé. L’ambiance était joyeuse, animée par Elisa, Eliane et le personnel.

Pour clore l’après-midi, un bon goûter nous était servi sur place.

A refaire !

Sœur Gaby Rézeau

Chasse aux œufs 2022 : personne n’est reparti bredouille (France)

De bonne heure ce lundi de Pâques le parc de l’Epiardière (communauté Notre-Dame) s’éveille et même si le soleil est moins ardent que la veille, ça fait du bien de voir du monde dans les allées après plusieurs années de quasi fermeture. Ce sont d’abord les installations pour l’accueil et le bar qui se mettent en place. Et dès 10h 30 quelques résidentes s’installent en fauteuil pour être aux 1ères loges tandis que d’autres guettent par les fenêtres.

Puis c’est l’arrivée des familles avec les enfants qui n’ont pas oublié leurs petits paniers. De beaux œufs rouges, verts, jaunes, bleus les attendent dans le parc. Ils sont en plastique, ils doivent en ramasser un certain nombre. Ensuite ils iront les échanger pour un paquet d’œufs en chocolat et un bon jus d’orange. Pour mettre du piquant il y a deux œufs en or à trouver, un pour les grands, un pour les petits. Celui qui trouve est l’heureux gagnant d’un lapin au chocolat.

Pour agrémenter davantage ce moment, s’il est besoin, 3 poneys, Sally, Tonnerre, et Ouragan attendent soit pour un tour en calèche soit pour être montés. Très bon moment de convivialité pour les familles de l’école, les organisateurs du Comité des fêtes, les sœurs heureuses d’accueillir et les enfants.

Sr Eliane Morin

Le cycle Ste Thérèse à Bourgenay (France)

Le cycle Sainte Thérèse, groupe vocationnel du diocèse de Luçon, a fait étape à Bourgenay les 2 et 3 avril dernier. La chapelle nouvellement restaurée, le parc ensoleillé et la mer à proximité offraient un cadre idéal pour les 18 jeunes filles étudiantes ou professionnelles afin de réfléchir à leur choix de vie dans une ambiance de prière et de détente. Elles ont aussi découvert l’histoire et le charisme de la congrégation à travers le témoignage des sœurs Nadia, Maud et Anne-Lise.

Pour ces jeunes filles qui viennent du grand Ouest ou de plus loin et qui ne connaissent pas forcément l’histoire de la Vendée ni celle de la congrégation, ce fut une rencontre très enrichissante. Elles ont ainsi découvert une manière de vivre la vie religieuse dans le service et la proximité avec les plus petits en France ou au Congo.

En tant qu’accompagnatrice du groupe, je suis témoin du chemin de chacune, vécu au fil des mois, qui aboutit à une étape de plus grande maturité personnelle et spirituelle, dans la confiance et dans la joie.

Sœur Anne-Lise Jamin

Un nouveau chemin de croix pour l’église de Longèves (France)

Ce mardi 12 avril 2022 avait lieu en l’église St Christophe de Longèves l’inauguration et bénédiction du nouveau chemin de croix.

Cette église n’avait en effet plus de chemin de croix depuis une cinquantaine d’années.
En 2019 l’association des Amis du patrimoine religieux de la paroisse, soucieuse de la conservation et mise en valeur du patrimoine religieux, a inscrit ce point à l’ordre du jour de ses travaux et a demandé à Jean-Yves RENAUD, artiste fontenaisien, de penser et créer un chemin de croix pour l’église de Longèves.

L’œuvre qui est présentée ce soir est le fruit de recherches, de lectures, de longues méditations et du travail artistique soigné de son auteur. Elle peut surprendre dans son résultat qui nous ouvre à une réalisation contemporaine. De même l’artiste a intégré une 15ème station,comme cela se fait souvent de nos jours, station qui ouvre à la résurrection du Christ, à la nôtre, notre foi chrétienne nous dit que tout ne s’arrête pas au soir du vendredi saint.

« Nous avons fait le pari de ce chemin de croix dans lequel le contraste des couleurs révèle ce qui est en jeu.
Nous avons fait le choix d’un support de matériau contemporain.
Voilà qui nous garde d’une fausse conception de la tradition dans l’Église : il ne s’agit par de répéter le passé, de figer le patrimoine dans une époque révolue, mais de transmettre avec la culture d’aujourd’hui
le message évangélique revisité, relu, approfondi.
L’Église aime à déployer au fil de son Histoire la confiance aux artisans et artistes pour que chaque époque, chaque culture incarne le salut universel.
 »

Abbé François BIDAUD
curé de la paroisse St Hilaire de Fontenay

L’abbé François BIDAUD a béni ce nouveau chemin de croix et encensé chacune des 15 stations tandis que Jean-Yves RENAUD les commentait.

Cette soirée mettait également en valeur les travaux de rénovation de l’église menés par la commune de Longèves et le Conseil départemental de la Vendée en présence de leurs représentants respectifs.

Sœur Emmanuelle

Photos du chemin de croix (cliquer sur la photo pour ouvrir l’album)

Bénédiction chemin de croix Longèves

La Salle de Thérapie Apprentissage de Castillo (République Dominicaine)

La salle de thérapie est le fruit d’une recherche de notre groupe de sœurs des Sacrés Cœurs, avec un groupe de personnes de Castillo. La recherche portait sur notre présence à Castillo, comment ouvrir la maison à la population de Castillo, pour quels services particuliers ? Le besoin le plus grand exprimé par les personnes présentes a été : les enfants qui ont des difficultés d’apprentissage et qui sont en même temps les plus pauvres, avec des parents séparés, confiés à une tante, aux grands parents, à un tuteur… (dans le groupe étaient présentes 2 directrices d’école). Cette demande rejoignait notre charisme et correspondait à l’option professionnelle de Sr Eurelice (Fresa) qui terminait sa licence en Psychologie éducative. La réflexion a continué et de cette recherche commune est née la Salle de Thérapie. Dans le passé, Sr Marie Hélène Leroux, enseignante, avait accueilli et aidé des enfants pour du soutien scolaire. Enfants et enseignants en gardaient un excellent souvenir. 2 de ces enfants sont devenus professionnels. La Salle de thérapie ouvrait d’autres horizons.

Son objectif général : Offrir un accompagnement personnalisé à des enfants pauvres qui présentent des difficultés particulières dans leur processus d’apprentissage. Ces enfants sont envoyés par 2 écoles primaires de Castillo et quelques écoles des alentours.

Ses objectifs spécifiques :

  • Offrir aux enfants un espace qui permette de travailler leurs besoins spécifiques, de manière individuelle et ludique.
  • Responsabiliser les familles pour qu’elles s’intègrent de manière systématique à ce processus de thérapie-apprentissage.

Actuellement, comme avant la pandémie, la Salle de thérapie accueille 50 enfants : 2 groupes de 25 qui viennent chacun 2 après-midis par semaine. C’est un grand nombre étant donné les locaux : une salle de réunion de la communauté des sœurs et une galerie.

Actuellement, la responsable du projet est Sr Gisela, enseignante de profession, qui réside à Castillo. Elle est accompagnée par une psychologue qui vient bénévolement les 4 après-midis par semaine et quelques autres volontaires dont une associée, fidèle depuis le début, des jeunes étudiantes en psychologie. La psychologue actuelle était venue comme stagiaire, alors qu’elle était étudiante, elle a été conquise par le projet, la manière d’accueillir et de travailler avec les enfants.  Sr Fresa accompagne et soutient de loin le projet, grâce à des rencontres régulières avec l’équipe ; elle vit maintenant à Santiago.

Une bonne nouvelle : la Salle de Thérapie est sur la liste des projets à approuver par l’Ambassade du Japon qui a répondu positivement à une demande de construction de locaux pour assurer un meilleur service des bénéficiaires de la Salle de Thérapie. La pandémie a retardé bien des décisions !

Une autre demande concerne le ministère de l’éducation. Des démarches sont en cours pour que la Salle de thérapie soit reconnue et que certaines personnes qui y travaillent aient un salaire ! pour que la psychologue soit nommée officiellement.

A différentes reprises, la Salle de thérapie a bénéficié de l’aide d’Horizons Nouveaux, en particulier pour l’achat de matériel divers : jeux, crayons, peinture, cahiers… Dernièrement cette organisation a collaboré aux études de Sr Fresa qui prépare sa maîtrise. L’union fait la force.

Srs Marie Paule Leboeuf et Gisela Burgos Veras (RD)

Bol de Riz au lycée St François d’Assise – La Roche sur Yon (France)

Un bol de riz a eu lieu vendredi 1er avril au Lycée Saint François d’Assise (ex Saint Joseph à La Roche sur Yon). L’équipe pastorale avait choisi trois associations bénéficiaires pour cette année : Horizons Nouveaux, la Diaconie et MYLAA dont la présidente est une ancienne élève du lycée. Elle a pu se déplacer de Paris pour présenter leur projet d’achat de graines et de plants d’Artemisia qui seront acheminés vers le Sénégal pour soigner le paludisme. Les projets d’Horizons Nouveaux ont également été présentés ainsi que La Diaconie de la paroisse St Paul qui permet aux personnes dans le besoin de recevoir un repas chaud servi le dimanche midi.

A l’issue de cet échange dans les classes, les élèves ont pu s’inscrire au bol de riz et ils ont été très nombreux ! Les 1156 participants au bol de riz ont pu expérimenter qu’un repas frugal permet de soutenir des projets humanitaires. Grâce aussi à Restoria, la société de restauration du lycée qui a cuisiné 90 kg de riz et qui s’est associée en versant un don généreux le lycée a récolté la somme de 2959 euros, c’est un record. Le directeur M. Potier a remis un chèque de 986 euros à chaque association. Sœur Marie-Esther et sœur Anne-Lise ont eu la joie de recevoir le chèque destiné à Horizons Nouveaux devant de nombreux jeunes disposés dans l’agora, au cœur du lycée, dans une ambiance chaleureuse.

Sr Anne-Lise Jamin

Au service des sœurs ainées de la maison mère. (France)

C’est avec plaisir que j’ai répondu à la demande de Soeur Georgette pour venir aider à « l’accueil » à la Maison Mère à Mormaison.

C’était le jour de la sépulture de Soeur Solange Loizeau. J’ai accueilli cela comme un petit « clin d’oeil » de sa part… Elle, qui nous a accompagnés durant notre formation de « laïcs associés ».

C’est une joie partagée de se retrouver le mercredi avec les Soeurs, Sandrine et les employés de la maison…

J’ai été touchée par l’accueil des Soeurs à travers leur sourire, leur bienveillance, leur dynamisme …

Elles se soutiennent, s’accompagnent mutuellement …

Chacune a sa place unique et participe à la vie de la communauté en fonction de sa santé, ses dons …

Echanges simples et chaleureux. Moments forts de fraternité vécus au fil de la journée, au moment du déjeuner, des visites ou des promenades dans le parc …

Un service qui me permet de donner une autre « couleur » à mon engagement de « laïque associée », maintenant que je suis à la retraite …

Riche expérience où la vie circule ; où nous nous apportons mutuellement les uns aux autres

Marie-Hélène, associée

En discutant avec Sandrine, assistante de communauté de la maison mère, sur l’accueil téléphonique et physique, je me suis proposée de venir aider au standard. La réorganisation du planning du standard et l’absence pour congés de sr Elia reposait sur les sœurs. Afin de les soulager, j’ai proposé avec plaisir mes services.

Le jeudi, je viens à la maison mère aider pour le standard. « transmettre, recevoir, aider, accueillir. »

Il y a aussi le temps du repas, un sourire, un petit mot échangé. Le temps d’une balade dans le parc pour prendre l’air, ou rendre visite à une sœur dans sa chambre si le temps ne permet pas la sortie. C’est un moment de rire, de bonheur. Près du standard, j’ai installé un coin « causette » un fauteuil ou les sœurs peuvent venir discuter. Pour moi, le jeudi c’est la journée du partage. Je reçois beaucoup plus que je donne. Merci à vous les sœurs et à toutes les personnes qui travaillent à la maison mère de m’accueillir.

Edith Bondu, associée.

Merci à Marie Hélène et Edith pour ce service auprès des sœurs mais aussi auprès de tous.

Sandrine thomas, assistante de communauté de la maison mère