Une rentrée dans le ton d’un clair obscur d’automne

11 septembre ! C’est déjà une date mémorable. Elle le fut pour nous cette année ! Nos sœurs des Brouzils venaient nous visiter à Mormaison. Joie de la reprise des visitations trop longtemps interrompues en cette année

Quand nous pensons visitation, nous pensons d’emblée joie. Qu’en était-il ? Marie parcourant les collines pour rejoindre sa cousine, dans quel état était-elle ? N’était-il pas lourd son secret ? Que pensait Joseph qu’elle soit enceinte ? Qu’allait penser l’entourage ? Comment communiquer sur l’incommunicable ? l’ange était parti. Elisabeth aussi, quelle étrangeté d’être enceinte à son âge ? et Zacharie qui est devenu muet. La Visitation c’est aussi la croix.

En ce moment dans nos maisons, nous parlons de transferts, transferts qui nous sont imposés, transferts qui sont la croix que nous portons dans nos trois communautés de Mormaison, les Brouzils, l’Epiardière.

Nous avons voulu enraciner cette réalité dans une croix vécue dès le début de la congrégation. Le 3 janvier 1839, la mère générale Marie du Sacré Cœur, 3 novices et 11 sœurs quittaient les Brouzils pour Mormaison, la croix en tête de la charrette…Nous pouvons aller lire la lette n°80 et ses notes.

Nous avons voulu ce 11 septembre transformer cette contrainte en offrande. Nous avons reçu  la force, les grâces de départ, qui nous viennent de nos sœurs des Brouzils. Nous leur avons confié nos sœurs dont les racines ancrées solidement dans le Cœur de Jésus supporteront la transplantation. Nous avons aussi confié nos deux sœurs qui partent vers  l’Epiardière. Ce fut un moment intense de communion, d’émotion. Un échange de plante concrétisait ce que nous vivions.

Sr Eliane

Date : 21 septembre 2020