10 mars 2018 : « la fête des soeurs, c’est aussi la vôtre ! »

Ce samedi 10 mars à la salle de la Pastourelle aux Brouzils, c’est l’effervescence… Les soeurs ont invité les associés, salariés et collaborateurs de la Congrégation à partager leur joie de ces 200 ans de fondation. Une bonne centaine de personnes ont répondu à l’invitation… C’est l’occasion de découvrir « la grande famille des soeurs » : les maisons pour personnes âgées fondées par les soeurs (aujourd’hui gérées par des laïcs), l’Antenne Éducative du Roc, le foyer d’étudiantes « La Louisisane », le centre de soins de Fontenay le Comte, le camping de Bourgenay, l’association Horizons Nouveaux, les associés, les salariés des différentes communautés… Voici quelques échos de cette belle journée

 

Un bel exemple de collaboration entre laïc et soeur dans la vidéo ci-dessus :

Sr Nadia Brianceau (Provinciale de France) et Jean-Paul Sourisseau (salarié de la Congrégation)

 

La Fête des sœurs c’est aussi la vôtre.

J’ai beaucoup apprécié, cette journée de fête, joie, rires, des chants, qui m’a permis de découvrir l’énorme  travail qui a été fait par les sœurs et qui maintenant  continue grâce aux bénévoles et tous ceux et celles qui sont très actifs aux seins des associations.

Des plus jeunes aux aînés en passant les étudiantes, les personnes en situation  d’apprentissage de notre langue, en France et dans les pays où les sœurs sont présentes,  les bénévoles, administrateurs  et salariés de la congrégation et des associations, accueillent et aident une multitude de personnes d’horizons très différents.

C’est une véritable fourmilière qui est en action.

Une congrégation, entourée et très dynamique depuis 200 ans et la fête n’est pas terminée …

Marie-Bernadette  «Associée»

Un dynamisme porteur de vie

Le cœur en joie ce samedi 10 mars 2018, j’ai pris la route en direction de la salle Pastourelle des Brouzils,  pour me joindre avec beaucoup de plaisir à la rencontre de la « la Famille des Sacrés Cœurs de Jésus et de Marie »

C’est en tant que membre d’un groupe de vie d’Associés, que j’ai  reçu cette invitation inattendue de la congrégation. Je l’ai accueillie comme une chance à saisir et une grâce du bicentenaire à recevoir !

J’ai eu le bonheur en cette matinée, de voir et d’entendre en direct, l’évolution de nos divers services apostoliques au cours de ces dernières décennies. J’ai particulièrement apprécié ce passage de responsabilités confiées aux laïcs, leur intuition et leur audace,  pour ouvrir l’avenir, sans nier les difficultés, tout en cherchant à maintenir le cap du charisme initié par le Père Monnereau. Chaque président/e y allant de sa conviction personnelle m’a permis de peser et mesurer le dynamisme porteur de vie qui les anime. Ce que j’ai continué d’expérimenter dans les groupes de réflexion.

En guise de sieste, musique et « godspel » produits par la province de France ont été les bienvenus ! Mon attention  reposée, n’a pas eu de peine à entreprendre le voyage vers nos autres terres où j’ai contemplé les manifestations de l’Esprit saint toujours à l’œuvre  dans cet héritage commun.

De quoi réjouir le cœur du Père Monnereau, et aussi le Cœur de Dieu !

Les soeurs, une grande famille…

Un grand MERCI aux soeurs de nous avoir invités à partager leur joie de cet anniversaire.

Salariée de la Congrégation depuis un peu plus de 4 ans, j’avais entendu parler des différentes initiatives issues de la Congrégation mais je ne savais pas trop à quoi cela correspondait… Grâce à cette journée, j’ai mieux réalisé la diversité des propositions nées du charisme du Père Monnereau et de l' »audace » des soeurs qui, comme le rappelait une personne de mon groupe de partage, ont souvent été -et sont encore- pionnières dans de nombreux domaines.

Celles-ci en effet, par leur attention au monde ont su répondre au besoin d’éducation en créant de nombreuses écoles avant que l’état ne s’en occupe, puis, se sont souciées des personnes âgées en créant des maisons de retraite etc… Aujourd’hui, les soeurs ont passé le relai à des laïcs pour la gestion de ces structures mais sont toujours présentes pour soutenir et veiller à garder « un bon esprit ».

Emmanuelle, salariée de la Congrégation

>> Retrouvez en cliquant ici le témoignage de Sr Gaby Rézeau sur sa joie d’être soeur des Sacrés Coeurs

Date : 16 mars 2018