Bon anniversaire tante à ciel !

Quand on a 100 ans !

“Vieillissant, il fructifie encore, il garde sa sève et sa verdeur pour annoncer :  “Le Seigneur est droit…!”   (Ps 91)

                        À la Maison mère des sœurs de Mormaison, atteindre l’âge de 100 ans n’est pas rarissime. Pour sœur Agnès Griffon, ce samedi 27 juin était le Jour-J. Avec la communauté, elle célébrait la grâce inouïe d’avoir traversé un siècle. Sa naissance à la Boissière de Montaigu le dimanche 27 juin 1920, dans l’après-midi, a été saluée par les cloches de l’église qui annonçaient en même temps les Vêpres. CoIncidence ou … présage d’une longue existence ? Les deux, bien sûr !

Le samedi 27 juin 2020 fut donc un jour de fête simple et joyeuse, à l’image de sœur Agnès. Messe d’action de grâce à 11 H. Imaginez une centenaire entrant dans la chapelle de la Maison mère, une rose à la main et précédant le célébrant, avec comme seul support des pieds en bon état de marche !… La célébration s’est déroulée avec une assemblée “aérée”, respectant ainsi les règles sanitaires. Contraintes, désormais presque naturelles, qui ne semblent pas avoir troublé le climat d’une communauté priante et chantante.

Quant au repas qui a suivi, il a fait le bonheur des convives. Fraternel, délicieux à bien des égards : le menu (pas menu), le service souriant derrière les masques, la chanson ad hoc, le “discours” simple et chaleureux de la centenaire…

Une BELLE et BONNE journée qui a certainement gommé pour quelques heures des mois de confinement.

Sr Marie G

Bon anniversaire tante à ciel !

Ces vœux d’un petit neveu de sœur Agnès n’ont pas manqué de retenir mon attention ! Tante à ciel, qu’est-ce qui a bien pu provoquer ce surnom ? Agnès est une religieuse avec le témoignage chevillé au cœur, et n’a jamais dû prendre son engagement à la légère, elle aurait mérité le ciel ? Et plus loin : « 200 ans,  légendaire ! » et encore plus loin « du champagne ? »

Sr Agnès (100 ans) et Sr Anne-Marie (105 ans)

Tout cela est bien de la terre ! Si la bouteille a été bonne tout laisserait à penser que tante Agnès puisse entrer dans la légende… les idées fusent encore, et aussi vite que le bouchon de la bouteille, l’œil est bien allumé, de multiples centres d’intérêts, toujours un petit sentier vers l’autre… Autrefois, on chantait « la vie commence à 60ans ! » Là elle ne commence pas mais elle continue de s’épanouir. Et Agnès aime à redire    avec le poète  Tagore  « de nouvelles mélodies ont éclaté  dans mon cœur, et là où les vieux sentiers s’effacent, une autre terre merveilleuse apparaît ».

Pour Agnès ce 27 juin fut vraiment un beau jour pour naître au reste de sa vie ! Merci Agnès pour la joie partagée, la joie du don !

Sr Eliane M

Date : 01 juillet 2020