Près de soixante années d’authenticité

De cette superbe DS 19 de 1960 rénovée avec soin aux objets roulants non identifiés, tels ce vélo hybride aérodynamique, 60 ans les séparent. Mais une seule et même volonté les rassemble : préserver ce lieu d’exception ou la fée électricité n’a pas sa place.

Une nouvelle saison s’achève avec son lot d’anecdotes, de rires d’enfants, de rencontres fortuites, de chants, de repas ou concours de boules organisés, de réunions d’un soir improvisées par des campeurs cosmopolites, fédérés par leur passion commune : la musique acoustique.

Comme la plupart des professionnels  du tourisme, le camping L’Espérance a profité des températures caniculaires du Sud de la France. Beaucoup d’européens du Nord ont préféré s’arrêter à mi-chemin pour profiter d’un climat plus tempéré.

La défection d’un camp de vacances d’adolescents a permis d’accueillir plus de forcenés du vélo engagés dans la Vélodyssée. Les camping-caristes sont ravis de trouver un endroit où ils ne sont pas alignés sur une aire de stationnement impersonnelle.

Enregistrés pour une nuit, il n’est pas rare qu’ils décident de rester plus longtemps. C’est sans oublier le noyau des habitués qui se retrouvent chaque année – certains pour toute la saison – et les saisonniers – pas toujours très disciplinés – heureux de trouver un hébergement  économique.

Au bilan, une bonne saison qui permet d’envisager sereinement l’avenir avec quelques nouveautés.

Date : 16 septembre 2019