*Au Canada

Un pays d’accueil


En 1901, le gouvernement français vote une loi sur la liberté d’association qui interdit aux membres des congrégations religieuses d’enseigner. La majorité des Sœurs des Sacrés Cœurs choisit de renoncer officiellement aux vœux prononcés pour pouvoir assurer fidèlement leur mission d’éducation et d’évangélisation dans les écoles.

La Congrégation en France risque de ne plus pouvoir vivre son charisme pour l’éducation des enfants. Aussi, Mère Gabriel de Jésus accepte la demande des Pères du Saint Esprit qui ont besoin de 5 Soeurs pour le Séminaire Apostolique Saint Alexandre de Gatineau au Québec.
Elle accepte à condition de pouvoir envoyer deux Sœurs en plus qui pourront se former pour enseigner et continuer l’éducation chrétienne.

Les Sœurs des Sacrés Cœurs arrivent en octobre 1913 à Limbour, au Collège Saint Alexandre, Gatineau.

En 1915, les Soeurs ouvrent leur première école, paroisse Saint-Albert, dans l’Ontario, à la demande du curé. Après 7 années d’enseignement dans un milieu anglophone, les Sœurs le quittent pour répondre à l’appel de l’évêque d’Haileybury. Une autre école s’ouvre à Parent en 1922, une autre à Senneterre deux ans plus tard. En 1950, les Sœurs dirigent 14 écoles primaires et une Ecole Normale.

Au fil des années de nombreuses jeunes canadiennes deviennent Sœurs des Sacrés Cœurs, permettant une belle extension missionnaire. Elles sont proches de la vie des gens dans les paroisses. Elles vivent vraiment de l’esprit du Père Monnereau.

Aujourd’hui, elles sont une vingtaine de Sœurs des Sacrés Cœurs à vivre au Canada.