Clins d’œil du Seigneur sur mon dernier parcours

Je vis toujours en compagnonnage chez les gens du voyage. Je suis leur sœur manouche. Je veux rendre grâce au Seigneur pour les belles choses qu’il m’envoie.

Avec un fourgon école aménagé nous allons sur les terrains pour un éveil pédagogique. Ma joie d’aujourd’hui c’est de voir qu’une équipe de 6 femmes a pris l’affaire en mains. Elles y mettent beaucoup de cœur et de savoir faire.

Le fourgon sort le mercredi pour Vaux sur Mer et le samedi pour la Puisade. Un autre jour, elles prennent Schanon a tour de rôle pour la préparer à entrer en 6ème. Danièle va chez Océane pour les devoirs du CNED. Elle n’hésite pas à aller à la maison même si c’est loin de son cadre habituel. Claude, le chauffeur du bus a pris Benji en amitié et veut lui apprendre à lire. Benji a 13 ans. Dans ce climat de gentillesse, il commence à déchiffrer.

Après le goûter prévu par les dames je donne le billet de sortie : une sucette ou un bonbon.

Je crois que je suis un peu la grand-mère que tous viennent saluer et embrasser. Merci Seigneur pour toute cette joie !

Sr Marie-Josèphe (Royan)

Week-end « Cap sur l’amour », ils l’ont vécu

Le week-end « Cap sur l’amour » a eu lieu les 9 et 10 mars à Bourgenay (Talmont St Hilaire). Ils l’ont vécu et témoignent pour nous :

« Dans ma vie bien chargée, c’était une petite parenthèse pour me retirer, me reposer en présence du Seigneur, et partager avec des frères et sœurs la foi et la gratitude de l’Amour du Père et de sa présence aimante.

Un partage en toute simplicité et convivialité.

J’ai apprécié la prière et la gestuelle du Notre Père; nous sommes corps et âme; simplicité et profondeur. L’amour joint la parole au geste.

Ce temps de repos et prière est propice à retrouver son énergie vitale, le don de Dieu.

Je rends grâce au Seigneur, et encore merci à chacun. » Joseph

« Respiration, Solitude, Amitié, Simplicité, Mer agitée, Bienveillance, Relaxation, Rires, Regards, Repos, Convivialité, Ecoute, Liberté

Si je devais retenir quelque chose de ce weekend, je l’exprimerai par ces mots.

Si je devais le résumer en gardant quelques mots : simplicité et écoute sous le regard aimant de Dieu.

Quand une amie m’a demandé où j’avais passé mon weekend, je lui ai répondu dans un petit coin de paradis.

Ce paradis non pas perdu mais caché, discret en bord de mer.

Merci pour ce temps partagé. » Bénédicte

Une journée pour Madagascar

Toute l’équipe « d’Une Pierre Pour Madagascar » (UPPM) s’est réunie le 17 février 2019 pour une journée d’action de grâce.

D’abord à la messe de 11h, à la paroisse du Saint Esprit (Paris),  où Soeur Anne-Lise (animatrice de chant) et Agnès BENSOUSSAN (violoniste) ont soutenu des jeunes chanteuses de 15 ans et  la présidente d’UPPM, fières de chanter pour des enfants du bout du monde. Après les lectures et l’ eucharistie, enchanté par le duo orgue et violon (« jésus que ma joie demeure »), le père Thomas a uni l’assemblée dans la « prière de l’écolier ».

Un chant à Marie, nous a envoyé en mission: faire connaître notre association, récolter des fonds, trouver des parrainages pour les enfants de l’école Victoire Rasoamanarivo située dans la ville de Fianarantsoa à Madagascar et prier pour lutter contre la pauvreté et donner l’accès à l’éducation pour tous.

Puis, à la sortie de la messe, la vente de gâteaux préparés par de généreux cuisiniers a permis de récolter une partie des fonds nécessaires à l’avancement des travaux d’un terrain de sport pour l’école.

Enfin, c’est en musique que les danseurs de soir de bal professionnels et amateurs ainsi que des paroissiens ont valsé dans la grande crypte pour clôturer le budget du terrain de sport (Projet 2018) mais aussi un petit plus nous permettant d’envisager le projet 2019 : construction d’un Château d’Eau pour amener l’eau courante à l’école.

L’ensemble de l’équipe d’UPPM vous remercie de votre soutien.

Marylise et Patrick BERROY GAUCHOT (Une pierre pour Madagascar)

Après-midi jeux avec les enfants du Conseil Municipal

Le 13 février dernier, le Conseil Municipal des enfants de Montréverd, accompagné de leur animatrice, Pauline, est venu pour un temps récréatif dans l’après-midi à la Maison-mère…

Qu’est ce que le Conseil Municipal des Enfants (CME) ?

Le Conseil Municipal des Enfants de Montréverd est composé de 15 jeunes issus de classes de CM1 et CM2 du territoire, élus par les autres enfants pour un mandat d’un an. Cette équipe de conseillers se réunit 2 à 3 fois par trimestre. La réunion des conseillers municipaux permet l’échange, les réflexions et la mise en place de projets. Tout au long de l’année, cette équipe de 15 conseillers est animée par les élus de la commission en charge du CME et l’animatrice jeunesse de Montréverd.  Il est également fait appel à d’autres personnes extérieures.

Quel est son rôle ?

    • Améliorer la vie des habitants de Montréverd – Faire et apporter des choses à la commune – Penser aux autres
    • Exprimer, écouter, trouver des idées à proposer à la commune
    • Apporter du soutien aux autres qui sont en manque – Faire attention aux autres – Aider les autres
    • Organiser et planifier des projets

Quels sont ses projets ?

Les deux thématiques choisies pour l’année 2019 sont l’aide à la personne, avec la mise en place d’une collecte ; et l’environnement avec la création d’un jardin partagé, jardin des saveurs.

      • Jardin : c’est un jardin où l’on cultive et aménage des fruits, des légumes – présents sur les 3 communes déléguées
      • Collecte : c’est une collecte de vêtements, chaussures, jouets pour donner ensuite à une association qui les donnera aux personnes pauvres.

Les membres du CME vont également s’associer au Conseil Municipal des Adultes pour la réflexion autour de l’installation de nouveaux jeux sur la commune, comme la disposition d’un city stade sur la commune.

Ce que les enfants ont retenu de la rencontre du 13/02

Sur le lieu :

      • « C’était grand, comme un labyrinthe. Ambiance très sympa où tout le monde avait le sourire. »

Sur la journée :

      • « Tout d’abord, chaque élu s’est présenté. On a dit de quelle commune on venait. On a expliqué les jeux puis on a mis en place des groupes et on a joué et enfin on a pris le goûter. L’après-midi s’est très bien passé, tout le monde a passé un bon moment. Nous serions intéressés pour le refaire mais ce serait aux sœurs cette fois-ci d’apporter des jeux. Si on devait le refaire, ce serait bien de le faire sous forme de pique-nique

Vie au foyer de la Louisiane

26 filles sont hébergées cette année au Foyer de la Louisiane. Venant de 19 départements, elles étudient dans les facultés de la Roche/Yon. La proximité de notre communauté permet les rencontres naturelles de voisinage mais aussi quelques moments privilégiés comme le repas de Noël  auquel nous étions invitées, les temps où Sr Marie-Jérôme assure la vaisselle du soir au Foyer, l’Eucharistie mensuelle dans notre oratoire à laquelle quelques filles participent, etc…

Pour manifester notre accueil et ouvrir nos portes, nous les avons invitées à la communauté pour un dîner malgache, avec la directrice et la cuisinière (nous avons une grande salle à l’étage) : une manière de concrétiser « l’Hôtel du Cœur ». Nous avons entendu certains de leurs projets, accueilli leurs rires et leurs histoires sans tout comprendre… Nous avons voulu aussi leur parler de nous… et nous avons visionné le diaporama-quiz utilisé au moment du Deudeuche-tour : « Qui connaît la vie consacrée par cœur et par le cœur ?». Des bonnes réponses… quelques réactions personnelles après coup.

Nous étions contentes d’avoir vécu ce projet de rencontre, mais un peu fatiguées !

Les soeurs de la communauté de la Louisiane – La Roche sur Yon

2 février… La Chandeleur !

Fête gourmande pour les uns, jour de processions autour de la lumière pour les autres, le 2 février, la Chandeleur c’est tout cela et bien plus !

Cette fête rappelle la rencontre de Marie et du vieillard Syméon. Celui-ci prend l’enfant dans ses bras et bénit Dieu en disant : « mes yeux ont vu ton salut, que tu as préparé à la face des peuples, lumière pour éclairer les nations et gloire de ton peuple Israël » (Luc 2, 30-32). Si pendant les quarante jours qui nous séparent de Noël, nous avons vraiment médité sur Jésus, si nous l’avons pris dans nos bras, alors nous sommes comblés et nous pouvons laisser aller tout ce qui nous retient encore et nous offrir avec lui.

Ainsi le 2 février, journée de la vie consacrée,  n’a pas été choisi au hasard. Il s’agit même d’une date symbolique puisqu’en ce jour précis où nous célébrons la présentation de Jésus au temple de Jérusalem, l’Église, à l’image de Marie et de Joseph avec Jésus, continue d’offrir ses fils et ses filles au Père .

L’appel à la vie consacrée s’entend au plus profond de son cœur comme le désir de se donner à Jésus seul ; c’est un appel très particulier et très fort ! Cette journée est donc bien plus qu’une fête gourmande ! Cette journée à une importance particulière pour toute personne consacrée, qui, inspirée par le don bouleversant du Christ, aspire à son tour à donner sa vie et à tout abandonner pour marcher à sa suite.

« Regardons-nous, chers frères et sœurs consacrés. Tout a commencé par la rencontre avec le Seigneur. D’une rencontre et d’un appel, est né le chemin de consécration. Il faut en faire mémoire. » (Le pape François, 2 février 2018)

A l’occasion des fêtes de fin d’année…

Le jeudi 13 décembre 2018, les soeurs responsables des communautés de la maison mère, l’Epiardière ont invité l’ensemble des salariés de ces communautés à l’occasion des fêtes de fin d’année. Voici ce qu’en a retenu une salariée du Centre Spirituel Pierre Monnereau.

Lors des voeux avec les salariés, Sr Nadia nous a présenté l’histoire de la Congrégation et son rôle dans la société depuis 200 ans. Je me sens d’avantage impliquée en tant que salariée.

Comédie musicale sur Mère Térésa

A la suite de la comédie musicale sur St Louis-Marie Grignion de Montfort montée en 2016 pour les 300 ans de sa mort, par l’Institut Musical de Vendée (IMV à Saint-Gab’ à St Laurent-sur-Sèvre, avec les Frères Martineau), il semblait bon de pouvoir poursuivre sur cette belle dynamique.

Une comédie musicale par les jeunes et pour les jeunes autour d’une figure de sainteté tous les deux ans semblait un projet intéressant et stimulant.
En 2017, nous avons commémoré les 20 ans de la mort de Sainte Mère Teresa de Calcutta (décédée et fêtée le 5 septembre), canonisée par le Pape François en septembre 2016 à Rome.
En décembre 2017, c’est également le 250ème anniversaire de la naissance de Gabriel Deshayes, fondateur des Frères de St Gabriel.
En 2018, ce seront les 20 ans de l’IMV et l’occasion de pouvoir monter un beau projet véritablement fédérateur pour l’institut et pour tout l’établissement éducatif.
La figure de Sainte Mère Teresa dépasse les seules frontières et limites de l’Eglise catholique. Elle parle à tous et touche tous les cœurs ! Elle est une figure universelle de sainteté, de bonté et de don de soi. Son visage rayonnant de la joie chrétienne fait d’elle un témoin contemporain d’une brûlante actualité !
De plus, pour les nombreux frères indiens des Frères de Saint Gabriel, en cette année jubilaire, Mère Teresa est un grand témoin de l’Eglise en Inde, et l’occasion pour eux de la donner en exemple.
Ainsi, le projet serait de monter une comédie musicale (spectacle joué, chanté et dansé) sur la vie de Sainte Mère Teresa de Calcutta par les jeunes artistes de St Gab’ avec le soutien de l’Institut Musical de Vendée.
La Comédie musicale sera jouée à St Laurent sur Sèvre (à la salle la « Clef des champs ») du mercredi 26 septembre au dimanche 30 septembre 2018 (7 représentations).

Et en octobre 2018, le spectacle sera proposé pour être joué dans des établissements scolaires et dans des paroisses du diocèse de Luçon.

Le spectacle sera accompagné par la proposition pastorale du témoignage de sainteté de Mère Teresa à travers une exposition et des conférences/témoignages dont celui du Chanoine Christian Daleau (Luçon), ancien référent de Mère Teresa pour la France pendant 15 ans et l’ayant très bien connu personnellement, et celui de l’abbé Alexandre-Marie Robineau (Montaigu), ancien coopérant en Inde et membre de Corpus Christi (association internationale rassemblant des prêtres qui vivent de la spiritualité de Mère Teresa).
Ainsi que d’éventuels autres témoins comme celui de Mlle Carine Rabier-Poutous, ancienne sœur Missionnaire de la Charité de Mère Teresa, écrivain et éditrice…
Ce sera également l’occasion de porter et de soutenir une œuvre caritative en récoltant des fonds et en sensibilisant les différents publics au don de soi pour le service des plus pauvres. ET cela en finançant deux projets humanitaires chrétiens

Pour plus d’informations sur le projet : https://mereteresa-musical.com/

Dossier de presse à télécharger en cliquant ici

Un intercommunautaire en vacances !

Nous  étions 15, toutes jeunes depuis déjà bien longtemps. Arrivées à la Solitude tout début juillet, nous venions des quatre coins de la Vendée : Mormaison rue Jean XXIII, l’Epiardière, les Brouzils et diverses communautés.

Quelle joie de pouvoir passer quelques jours ensemble en respirant l’air marin. Joie également des retrouvailles après bien des années d’éloignement mais aussi de plus amples connaissances, joie de la détente, de promenades, de jeux partagés selon les possibilités des unes et des autres, sans oublier prière et repas familial.

Il y a eu aussi les joies offertes par les lieux et l’activité humaine : côte rocheuse, mer et plage, sans oublier le port et toute l’activité qui s’y rattache : bateaux qui partent parfois hissant leurs voiles ou simples bateaux de pêche.

Il y a aussi tous ceux qui travaillent pour le bonheur des autres : hôteliers, commerçants, artisans, personnel d’entretien très tôt ou très tard au travail. A eux notre souvenir et notre sincère merci.

Merci tout spécialement à la communauté qui nous a accueillies et aux sœurs bénévoles venant leur prêter mains fortes. Elles nous ont permis de vivre ces jours de joie et de paix fraternelle. A chacune notre sincère merci.

Une vacancière du mois de juillet.