Tout leur coeur dans l' »Hôtel du Coeur »

Pour eux c’était un défi à relever, pour nous les soeurs c’était un pari un peu fou, fondé pour les uns et les autres sur la confiance. Pour fêter les 200 ans de la Congrégation des Sœurs des Sacré-Cœurs de Jésus et de Marie nous avons misé sur les jeunes, notre lieu de mission privilégié depuis toujours avec le projet de monter une comédie musicale avec eux.

En faisant confiance à Tristan de Groulard, directeur artistique de l’association Comédie Musicamp il nous a fallu d’abord nous laisser déranger par le scénario qu’il proposait, puis confiance encore pour la mise en œuvre et la réalisation. Confiance dans les jeunes, en leur capacité de donner le meilleur d’eux mêmes et d’aller au bout du projet. Une petite poignée de semaines ont suffi pour monter le spectacle avec des jeunes motivés.

En faisant la proposition à tous les jeunes collégiens et lycéens de l’enseignement catholique de Vendée il fallait croire en la motivation des établissements scolaires, au dynamisme et à la persévérance des jeunes.

Plusieurs entreprises ainsi que le Conseil Départemental de la Vendée nous ont aidées financièrement à porter ce projet…

Un an et demi plus tard le résultat est là. Plusieurs établissements se sont mobilisés à fond dans le projet. Une soixantaine de jeunes se sont engagés en prenant une, deux, trois voire quatre semaines de leurs vacances pour mettre sur pied « L’Hôtel du cœur » : chants, chorégraphies, dialogues…

Quatre représentations ont eu lieu à Fontenay le Compte les 30 novembre et 1er décembre, trois représentations les 4 et 5 décembre à la Roche sur Yon. A la sortie, tous les visages sont ravis et l’on entend partout « vraiment c’était super », « je suis épaté de ce qu’on fait ces jeunes », « on voit qu’ils sont épanouis sur scène et leur joie est communicative ». Tous n’ont pas remarqué ou aimé les mêmes séquences, mais tous se sont laissés toucher par des paroles des chants, la fraîcheur des chorégraphies, les pointes d’humour et le bonheur qui rayonne de cette jeune troupe.

Pari gagné, bravo et merci à tous les partenaires. Merci les jeunes ! Merci pour ce que vous avez réalisé, merci pour le bonheur que vous avez mis dans le cœur de vos spectateurs.  On repart avec vos refrains qui trottent dans la tête. Cette expérience, vous vous en souviendrez… nous aussi !
En guise de conclusion, une phrase glanée dans les commentaires des photos :  « Vous nous avez touchés… vous avez mis tout votre cœur dans l’hôtel du cœur ».

Il reste quelques séances de « L’Hôtel du cœur » ouvertes à réservation (Amphithéâtre Réaumur – 28 bd d’Angleterre à la Roche sur Yon) :

  • dimanche 21 janvier 2018 à 14h30 : COMPLET
  • dimanche 21 janvier 2018 à 18h30
  • mardi 23 janvier 2018 à 10h
    Réservation en ligne ici ou par téléphone (heures de bureau) : 02 51 37 51 38

D’après un article de Sr Emmanuelle sur le blog : http://lawebattitude.blogspot.fr/

Le comédie MUSICAMP : inscriptions aux représentations du spectacle « l’Hôtel du Coeur »

Ils ont beaucoup travaillé, ils sont prêts !

Ils vous attendent pour vous montrer leurs talents !

Les jeunes donneront 3 représentations publiques du spectacle musical « l’hôtel du Coeur »
-le jeudi 30 novembre 2017 à 20h30 à Fontenay le Comte
(espace René Cassin, 70 avenue de la gare)
-Le mardi 5 décembre 2017 à 20h30 à la Roche sur Yon
(Amphithéâtre Réaumur, 28 boulevard d’Angleterre)
-Le dimanche 21 janvier 2018 à 14h30 à la Roche sur Yon
(Amphithéâtre Réaumur, 28 boulevard d’Angleterre)

 

Tarif : 12€/adulte ; 5€/jeune de 4 à 16 ans

 

INSCRIVEZ-VOUS ici

 

 

 

Petit écho du comédie MUSICAMP

 

Le comédie MUSICAMP, c’est reparti !

60 jeunes préparent la comédie musicale « L’Hôtel du Cœur » pendant 2 semaines à La Roche sur Yon, au lycée St François d’Assise rue Brossolette. Après l’installation dans les chambres et les auditions : répartition des rôles, exercices de théâtre, chant et chorégraphies. L’ambiance est studieuse et évidemment joyeuse !

http://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2017/07/b.jpg
http://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2017/07/a.jpg
http://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2017/07/c.jpg
http://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2017/07/d.jpg
http://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2017/07/da.jpg
http://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2017/07/DSC_0060.jpg
http://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2017/07/DSC_0077.jpg
http://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2017/07/DSC_0082.jpg
http://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2017/07/DSC_0091.jpg
http://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2017/07/DSC_0117.jpg
http://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2017/07/DSC_0132.jpg
http://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2017/07/DSC_0181.jpg
http://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2017/07/DSC_0255.jpg
http://www.sacrescoeursmormaison.org/wp-content/uploads/2017/07/DSC_0260.jpg

Fête du Coeur de Jésus et Jubilés

Grande fête ce dimanche 25 juin, en la petite commune des Brouzils.
En ce lieu de fondation de la Congrégation, au cœur de l’année du bicentenaire, nous avons voulu célébrer à la fois la fête du Cœur de Jésus, notre fête patronale, et les sœurs jubilaires de 25, 50, 60, 70, 75 années de vie religieuse.

Le temps d’accueil donnait le ton de la journée : fête, chants, retrouvailles, partage… le tout dans la joie et mené de main de maître par nos 2 jeunes sœurs, Anne-Lise au chant et Isabelle au synthé. Après le mot d’accueil et de présentation de la journée par Sœur Marie-Paule plusieurs propositions ont occupé la matinée : réflexion sur l’eucharistie, avec un montage présenté par sœur Eliane, table ronde de témoignages de personnes proches des sœurs, associés et collaborateurs à divers titres, et en fin de matinée, pour ceux qui avaient encore un peu de courage et de force, marche vers quelques lieux-mémoire en ce village du bocage : la Croix Caron, petit calvaire où le Père Monnereau aimait se retirer pour prier et se reposer, la Maison des Aires (première maison des sœurs) et le tombeau du Père Monnereau dans l’église des Brouzils.

Des témoignages de la table ronde je retiendrai le ressourcement que les laïcs trouvent auprès des Sœurs dans le partage de la spiritualité du Sacré-Cœur, dans les rencontres fraternelles, la prière commune, le travail ensemble autour des mêmes valeurs. Et l’enrichissement est réciproque.

Dans l’après-midi la messe présidée par Mgr Castet s’est déroulée dans l’église des Brouzils, lieu même où se trouve le tombeau du père Monnereau, notre fondateur. La grande église accueillait les sœurs et leurs familles, amis, associés, collaborateurs, de nombreux prêtres et diacres, évêques émérites… bref l’église était comble et débordante. Autant de témoins de la vie et de l’engagement des sœurs dans les paroisses du diocèse de Luçon et d’autres diocèses.

Homélie de Mgr Alain Castet, évêque de Luçon

Cette célébration s’inscrit au cœur de l’année jubilaire des 200 ans de la Congrégation et au cœur de l’année jubilaire des 700 ans du diocèse de Luçon, une façon de signifier combien « la vie de la congrégation est liée à celle du diocèse » comme l’a souligné Sr Marie-Louise dans son mot d’accueil. (retrouvez le mot d’accueil de Sr Marie-Louise Soaviloma, supérieure générale de la Congrégation en cliquant ici)

Au moment de la procession des offrandes, les soeurs jubilaires ont chanté d’un seul coeur la prière d’offrande priée par les soeurs de la Congrégation chaque jour

De la messe je retiendrai le beau geste symbolique de la lumière que Sœur Marie-Louise a présenté ainsi :

Dans le diocèse de Luçon le père Monnereau a transmis la lumière de sa foi et l’amour du Cœur de Jésus à la congrégation qu’il a fondée.
La lumière déposée près de son tombeau va allumer les cierges des sœurs jubilaires.
Porter cette lumière à tous nos frères et sœurs c’est notre vocation dans l’Eglise et dans le monde.

et chaque sœur jubilaire est allée déposer son cierge allumé dans une vasque au pied de l’autel tandis que l’assemblée chantait le chant du bicentenaire, composé par l’une de nous, Sœur Martine Chaillot, et mis en musique par frère Jean-Baptiste du Jonchay.

 

Magnificat ! était bien le chant final qui convenait pour terminer cette journée d’action de grâces et de joie, avec bien sûr une prolongation autour d’un rafraîchissement pour encore quelques échanges et rencontres…
et on était bien là, personne n’était pressé de partir… 😊

Sr Emmanuelle Bertho

 

Retrouvez les photos de la journée en cliquant sur l’album ci-dessous :

Le chant du Bicentenaire de la Congrégation

Présentation du chant du bicentenaire par son auteur : Sœur Martine Chaillot

Le refrain m’habitait depuis de longs mois. A l’intérieur de moi se rencontraient les fruits de trois éléments :

  • cette phrase en l’Évangile de Luc 10, 21 : «À l’heure même, Jésus exulta de joie sous l’action de l’Esprit Saint, et il dit : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bienveillance. » ;
  • la lecture de l’Encyclique du pape François « La joie de l’Evangile» en particulier : « La joie de l’Évangile remplit le cœur et toute la vie de ceux qui rencontrent Jésus. Avec Jésus Christ, la joie naît et renaît toujours… » ; « La vie s’obtient et se mûrit dans la mesure où elle est livrée pour donner la vie aux autres. C’est cela la mission. » ;
  • et le texte de l’orientation fondamentale de chapitre général de la congrégation en 2007. Ce document m’accompagne toujours même s’il y a eu d’autres chapitres et d’autres orientations. Il est comme un noyau de cerise que l’on suce jusqu’à ce que soit épuisée la saveur qu’il contient. Il me dit l’enracinement de notre vocation de sœurs des Sacrés-Cœurs : l’humanité de Jésus vécue dans une vie toute donnée aux autres, dans le compagnonnage de Marie. Et le Père Monnereau a ouvert ce chemin pour les sœurs des Sacrés-Cœurs en 1818 : il nous appelle à fonder notre vie sur l’Amour du Cœur de Jésus, et à nous livrer à la suite du Christ aux services de toute personne que nous rencontrons.

Comme écrit le Père Monnereau parlant de la Parole de Dieu, « j’ai roulé » tous ces éléments dans ma prière, mais aussi dans mes activités. J’ai ensuite donné le texte à Frère Jean-Baptiste lui demandant de faire ressortir dans la musique la joie de notre vocation. Et voilà, comme dit la chanson « c’est juste une p’tite chanson » !

Sr Martine Chaillot

Vous pouvez écouter le chant ci-dessous

Paroles du chant La joie du Cœur de Dieu :

Au pied de la Croix de Jésus, avec Marie, tu reçois l’eau vive,
Si tu la laisses t’inonder, tu en seras transfiguré ;
Le Cœur ouvert du Bien-Aimé, pour toi s’est donné à jamais,
Tu es appelé et aimé, puise à la Source de la Vie.

La joie du Cœur de Dieu c’est ta joie
Un seul message de bonheur                   
La joie du Cœur de Dieu c’est ta joie
Le seul chemin du Serviteur      

Visage de Dieu, notre Père, ta vie, ta raison d’être c’est Lui,
Visage de l’homme, Jésus révèle ton humanité.
Amour livré et sans mesure, contemple-le dans sa Parole,
Elle te façonne à nouveau, laisse-le la prendre chair en toi.

Regard de Jésus qui rayonne, il éveille la vie en tout homme,
Il accueille, guérit, relève ; chacun grandit en dignité.
Donne avec Lui  ce que tu es, avance au pas du plus petit,
Reçois l’inattendu de l’autre, et ta vie portera du fruit.

L’Esprit réchauffe notre terre, il habite le cœur de chacun,
Brûlante présence d’amour, il te fait sortir vers tes frères.
Entends les cris de la vie, sois attentif à ce qui germe,
L’Esprit te précède déjà, laisse-toi prendre dans son Souffle.

 

Le père Monnereau

Retrouvez ci-dessous 2 enregistrements de soeurs sur le père Monnereau

1- Sr Marie-Jeanne Sauvêtre nous parle du père Monnereau dans le cadre d’une des conférences de Carême sur la paroisse St Paul (La Roche sur Yon – Vendée)

2-Sr Martine Chaillot nous parle du père Monnereau lors d’une interview sur RCF