Venansault : 127 ans de présence humble et discrète…

« Nous sommes réunis, en ce jour, à l’occasion de la fermeture de la communauté  des soeurs des Sacrés-Coeurs de Jésus et de Marie, fermeture qui clôt une longue période de présence dans cette commune de Venansault, 127 ans… 127 ans de présence humble et discrète au coeur de la cité »

C’est par ces quelques mots que Sr Nadia Brianceau, Provinciale des soeurs des Sacrés Coeurs commence son allocution en ce dimanche 13 janvier, jour où la paroisse est réunie pour célébrer l’Eucharistie et rendre grâce avec les soeurs pour ces belles années de présence dans la commune.

127 ans… C’est en effet en octobre 1891, à la demande de la famille Mercier Colomblière que 5 soeurs arrivent dans la commune pour fonder une école. Que de rencontres et de moments partagés avec les Venansaltais depuis leur arrivée !

Ces quelques témoignages nous donnent un aperçu de la profondeur et la qualité de ces liens tissés :

Marie-Agnès : « […] j’adresse un merci affectueux et reconnaissant aux religieuses avec lesquelles j’ai eu la joie de travailler en étroite collaboration pendant de nombreuses années. Leur présence à la direction de l’école était un appui pour l’enseignante que j’étais et un pilier sur lequel s’appuyer pour les parents, dont je faisais partie, qui leur ont confié l’éducation de leurs jeunes enfants au sein de l’école. »

Marielle : « Nous voulions vous remercier pour l’accueil : l’accueil des nouvelles familles, un coup de téléphone, un mot gentil aux jeunes mamans croisées dans la rue,… l’accueil au 17 rue Georges Clémenceau, où chacun pouvait trouver derrière la porte, une écoute empathique, de bons conseils, les livres prêtés, les cafés et biscuits servis, de la chaleur humaine. MERCI ! »

Christian : « Pour tous les services qui ont été assurés pour annoncer la Bonne Nouvelle, célébrer le Seigneur et aider vos frères : *à l’école Louis Chaigne que les soeurs ont dirigé, où elles ont enseigné, guidé, catéchisé, hébergé les jeunes enseignantes *pour la participation aux équipes liturgiques, au service de la sacristie *pour l’accompagnement des familles en deuil, les permanences d’accueil au presbytère, l’investissement dans le service évangélique des malades, la participation au conseil de paroisse, et aux mouvements d’action catholique… MERCI ! »

Muriel :  » Pour votre accompagnement, pour toutes les attentions aux personnes dans le besoin, pour avoir veillé sur les bons pasteurs qui se sont succédés, pour toutes les intentions confiées que vous avez portées dans la prière, pour avoir été confidentes des personnes en souffrance, pour avoir partagé les rires et les larmes, pour vous êtes faites « soeurs ». MERCI ! »

A la fin de la célébration, les soeurs Jeanne-Marie, Jeanne et Marie-Véronique ont chacune reçu une lanterne « puisqu’une lampe est appelée à éclairer et non à rester sous le boisseau, où qu’elle soit ! »

Date : 14 janvier 2019