Corps et prière…

Un week-end « Corps et Prière » a lieu chaque année au Centre Spirituel Pierre Monnereau à Mormaison. Cette année, il a eu lieu les 17 et 18 novembre dernier. Laissons la parole à quelques participantes :

 

Un week-end « corps et prière » ? Etait-ce bien pour moi ?

Le dimanche soir, je suis rentrée chez moi le coeur en joie, heureuse d’avoir vécu ces deux jours avec un groupe d’une quinzaine de personnes. Des jeunes, des plus âgées mais rapidement, il y a eu une belle fraternité entre nous. A travers les gestes, la danse, redécouverte du corps qui exprime ce qu’il y a de plus profond en nous.

J’y ai découvert un chemin de liberté, d’harmonie (nous sommes corps et âme). Le mot « écoute » a beaucoup résonné en moi, écoute de la Parole, écoute de l’autre et tout cela à travers une gestuelle qui nous emporte dans la prière. La célébration eucharistique qui a clôturé le week-end a été riche de ce que nous avions vécu.

Joie, Paix, Écoute, Silence. Quelle joie de se sentir en harmonie, corps et âme, tournée vers le Seigneur !

Monique

 

« Face à la proposition d’un week-end « Corps et Prière », j’ai longuement hésité à m’inscrire… Pas fait pour moi, pas assez croyante, pas assez sportive, pas assez ceci, pas assez cela… Tellement de bonnes raisons de poursuivre ma vie à 100 à l’heure. Et puis, finalement, j’y vais ! Créant un peu de surprise autour de moi. « Tu fais une retraite ? », me demande-t-on. Quand tous les aspects « planning et logistique familiale » sont réglés, je file, pour prendre ce temps pour moi, appelons-le comme on voudra. Et là, je goûte un week-end particulier, différent, apaisant, ressourçant. Reprise de contact avec mes appuis au sol. On respire, on s’étend, on bouge à notre rythme et à celui de la musique. Le lieu est propice au calme et à la présence. Les textes accompagnent notre cheminement. On écoute les mots mais pas que, on les vit aussi dans les gestes, parlés ou chantés. C’est très étonnant. On partage avec le petit groupe, si on le souhaite. C’est finalement très accessible et je me demande pourquoi je me suis mise tant de barrières… Chacun prend ce qu’il veut, ce qu’il peut. Il y a des moments de recueillement mais aussi des moments de fête, des repas partagés, des mains tendues, des regards bienveillants. Une petite bulle d’instants présents ! Un temps pour se poser. Mon premier week-end, c’était en novembre 2016. Depuis, j’y suis retournée. Sans appréhension et avec encore plus de plaisir ! »

Hélène (43 ans)

 

Samedi, il est 10h30. Je prends ma voiture pour me rendre au Centre Spirituel de l’Epiardière à Mormaison où je me suis inscrite quelques jours auparavant pour une rencontre « Corps et Prière ». Mais je ne sais plus trop pourquoi. 12h00 pile, je stationne ma voiture devant le centre spirituel. Je suis à l’heure et bien accueillie.

14h00, l’animatrice nous donne rendez-vous dans une chapelle très spacieuse. En cercle, chacun se présente puis nous nous mettons en mouvement. Nous nous échauffons pour mieux ressentir nos articulations, notre peau, nos muscles, notre colonne vertébrale… Je prends conscience de mon corps dans ce qu’il est. Puis au rythme de musiques soigneusement choisies, mes bras se lèvent, s’élèvent ; mes mains accueillent, recueillent ; mon corps se tend vers l’avant comme pour mieux écouter, mieux voir, mieux accueillir…Temps d’expression corporelle entrecoupé de temps d’écoute de la Parole de Dieu qui sera l’occasion d’une réflexion pour mieux s’approprier les différentes attitudes de personnages cités : Dans la nuit de Noël, quelle est l’attitude de Marie dans la crèche à l’arrivée des bergers ? quelle est celle de Joseph? Et l’attitude de Siméon, au Temple, lorsqu’il porte l’Enfant-Jésus dans ses bras que m’inspire t-elle ? Lorsque le samedi, notre rencontre de la soirée prend fin, je me dirige vers ma chambre mais je tourne en rond, j’ai besoin d’air frais. Je sors, j’emprunte l’allée centrale au bout de laquelle se dessine une petite chapelle que je n’avais pas remarquée à mon arrivée. Sous la nuit claire et étoilée, je reste devant cette chapelle où le vitrail éclairé aux couleurs verte, bleue, blanche, marron légèrement nacrées se reflètent dans l’eau d’un petit lac. Je contemple la beauté de cet ensemble dans le silence de la nuit. Mais en même temps, de la chaleur émane des différentes parties de mon corps encore imprégné du vécu de cette première demi-journée. Je ressens la joie de mon corps vivant et je loue le Seigneur de tout mon être.

Je suis arrivée à la rencontre « Corps et Pierre » sans trop savoir pourquoi et j’en suis repartie avec la joie de ressentir mon corps vivant.

Elisabeth.

Date : 17 décembre 2018