Je suis une « petite soeur de Mormaison »

La fête du bicentenaire de notre Congrégation est terminée.

Que reste-t-il dans mon coeur de 86 ans ? …

Un immense bonheur !

Cet arbre de 200 ans reste vert et vigoureux. Il porte des fruits merveilleux là où l’on n’y croyait pas.

Cela me redonne une certaine jeunesse. Des soeurs m’ont montré le chemin et, après moi, d’autres le continueront, d’une autre façon sans doute.

A 11 ans, je connaissais seulement le nom de Dieu, mais pas l’amour infini de son coeur. C’est Soeur Adèle, par sa façon de vivre, qui m’a fait découvrir sa tendresse infinie. Et c’est sûrement par elle que je suis devenue Soeur des Sacrés Coeurs.

Cette année, j’ai vraiment davantage pris conscience de la vie de notre Congrégation avec ses forces et ses limites. Cela m’a stimulée dans ma vie intérieure et mes relations fraternelles.

J’ai admiré la foi et l’audace de nos jeunes Soeurs. Je les remercie de tout coeur. Elles m’ont entraînée dans leur tourbillon de vie et de foi en l’avenir (comédie musicale). Avec joie, elles m’ont offert la joie de retrouver la vraie source de joie.

Oui, je suis une « petite soeur de Mormaison », heureuse et je remercie le Seigneur pour tout ce qu’Il a fait de beau et de bon dans le coeur de chacun : enfants, jeunes, familles et personnes âgées.

Merci à nos responsables et aux jeunes soeurs.

Sr Paulette Benoit

Date : 04 juillet 2018